HISTOIRE DU CHATEAU DE LOMPNES

P1040302

 

On ne peut guère imaginer que ce château fut autrefois une place forte, centre militaire et administratif, sa construction pourrait remonter au XIème siècle. Les premiers comptes en possession aux archives sont datés de 1272, son entretien était fort couteux, ce qui laisse à penser qu’il n’était pas de première jeunesse. Son mur d’enceinte fut de nombreuses fois réparé.

En 1356, les comptes notent une construction d’une grosse tour qui demanda l’aide de 140 bouviers.

 

Ce survol de son histoire le met en situation au fil des siècles. Dans l’ensemble la famille d’Angeville était bien intégrée dans la vie du plateau et jouissait du respect de la population qui n’a jamais manqué de faire respecter ses droits anciens vis-à-vis des châtelains. Cependant il est à noter que Dame Marguerite Michaud de Corcelles poursuivit l’ensemble des paysans du lieu devant le tribunal au XVIIIème siècle, elle leur contestait les droits de bouvage.

A la révolution un cahier unique de doléances avait été fourni par les trois ordres, ce qui est assez remarquable vu l’époque.

 

 

XIIe  siècle                           Possession des comtes de Savoie qui en donnent la gestion à des intendants non nobles.

 

Vers 1140                             Le château et ses terres sont donnés en dot à Auxélie, fille
du comte AME III de Savoie et de Mahaut d’Albon, lors de son mariage avec Humbert III de Beaujeu

 

1228                                     Humbert de Luyrieux prit en augmentation de fief le châtelard de Lompnes

                                             Reprise de la propriété par les Comtes de Savoie

 

7 mai 1268                           Le comte Pierre lègue le château à sa fille Béatrix, laquelle par traité du 30 juillet 1286 le cède à sa  fille Anne et son gendre Humbert, dauphin de Viennois

                                             Cette donation fut sans effet puisque le château revint de nouveau propriété des comtes de Savoie qui l’inféodèrent à la famille de Luyrieux

 

16 avril 1319                        Jean de Luyrieux  seigneur de Culoz le remet au comte Amédée V

chapelle expo 052 Parchemin des comptes de la châtellenie de Lompnes

 

 

1440                                     Louis, duc de Savoie, en donne l’usufruit à Aymon de Beauvoir, Chevalier

 

1457                                     Louis inféode le château à François de Bonivard dans la famille duquel il resta jusqu’à Amblard de Bonnivard qui n’eut que des filles.Il s’agit de la famille de Bonivard qui compta dans ses membres l’illustre prisonnier de Chillon…

P1040289Ancienne mesure à grains dans le parc

 

11 décembre1592                Bernarde, l’une d’elles, le donne à Jacques de Mareste, son neveu, fils de Claude de Mareste et de Claudine de Bonivard

                                             Durant le XVIème siècle, le château est reconstruit par Urbain de Bonivard évêque de Verceil

 

1601                                     Il fut pris et démantelé par les troupes de Biron lors de la conquête du Bugey et de la Bresse et passa sous l’autorité du roi de France.

 

22 mai 1602                         Jacques de Mareste le vend avec clause de rachat à Laurent du Luyset, citoyen de Belley, qui l’engage à Bertrand de Grenaud, seigneur de Rougemont

 

18 juillet 1635                      René de Lucinge, seigneur des Allymes, s’en rend acquéreur et le garde 16 ans

 

1640                                     Le château est rétabli en son état et prend certainement la forme du logis avec ses 4 tours

 

1651                                     la seigneurie de Lompnes fut judiciairement cédée à Melchior Bernard de Montessus, gouverneur de la ville de Beaune

 

28 octobre 1657                   Revente du château (40.000 livres) à Guillaume Philibert d’Angeville, écuyer, et à sa femme Antoinette. Guillaume est mort en 1704 à la bataille d’HOSTECHT.

 

 

                                                  Le château resta la propriété des comtes d’Angeville qui se succédèrent jusqu’à sa vente définitive au XXème siècle. Plusieurs furent maire de la commune à la Restauration.

 

Son  fils Guillaume lui succéda 1686-1772 marié à Marguerite Michaud de Corcelles , puis Jean Baptiste Charles1756-1827, 3 enfants : HenriGuillaume1790-1850, Gustave Alexandre 1791-1848 Vicomte député de la cour royale, et Adolphe Charles 1796-1856

Gustave - Copie Comte Gustave Alexandre d'Angeville

Camille Marie 1829-1893 fils d’Henri Gillaume épousa Marie Morin née en Suisse en 1830 décédée à Hauteville en 1901

Le dernier fut Gustave Henri 1855-1906.

Le château fut vendu comme Hôtel, puis il servit de résidence de repos pour les officiers de la guerre de 1914, enfin il fut cédé à la Croix-Rouge qui le transforma en sanatorium.

P1040295 Aujourd'hui le Château d'Angeville, centre de rééducation fonctionnelle

P1040304 Le parc d'Angeville un soir d'automne