Je me souviens !

P1040823

En 1938, la jeunesse hautevilloise était joyeuse, hélas, la guerre n'était pas loin!

img691Enterrement de vie de garçon 1938

8 mai 1945, j’avais 8 ans ! Enfant, je venais de passer les heures sombres du début de ma vie.

img689le jour du 8 mai 1945

De 1943 à fin 1944, Qu’ai-je retenu comme souvenir, la peur des allemands bien sûr. Quelques flashes me reviennent en mémoire. Les ennemis d’alors dans la cour de l’école ou à la mairie de Lompnes…la cavalerie dans notre cour, et le ramassage du crottin de leurs chevaux, sous l’œil goguenard des cavaliers. C’était un précieux butin pour amender les chrysanthèmes, on ne perdait rien à l’époque.

L e couvre feu et le coucher obligatoire quand le soleil était encore au plus haut dans le ciel. La rafle de Lompnes où furent emmenés  les hommes du village vers la déportation. Les bombes incendiaires autour de notre maison contiguë à la maison Chapuis où résidaient les résistants, Marcel Vion, Henri Chapuis, Martial Bouvet.

P1040832

Les malles prêtes pour sauver alors ce qui pouvait l’être… Nous devons  au Docteur Frédéric Dumarest, la levée du chapelet de bombes qui devaient nous expédier ad patres.

Les tirs venant des carrières sur le pays qui nous crachaient des obus de mortier, et le repli de nous autres, enfants, vers le fumier du jardin pour nous protéger.

Les fouilles de la maison pour savoir si nous ne cachions pas des maquis…

La résistance omni présente dans nos massifs du Bugey sous le commandement du Colonel Romans- Petit.  Durant l’été 1943,  Pierre Marcault crée le premier camp du Maquis à la ferme de Morez versHotonnes, qui regroupera une quarantaine d'hommes dès août 1943.  Pierre Marcault est également le directeur et l'instructeur en armes et explosifs de l'école des cadres de la ferme des Gorges crée par Henri Romans-Petit.

Le 11 novembre 1943 Pierre Marcault participe au défilé des maquis de l'Ain à Oyonnax dont il fournit la plus grande partie de l’effectif.

P1040835

P1040837 le défilé à Oyonnax le 11 novembre 1943

Au début de l’année 1944, il crée un groupe franc qui sera responsable de dizaines de déraillements et de centaine de coupures de lignes ferroviaires et assurera la réception des parachutages d’armes et d’explosifs.

Nos jeunes oreilles retenaient les bribes des conversations des adultes, mais nous sommes étonnés de la conscience que nous avions des faits alors que nous n’étions que des enfants.

Le vrombissement des avions alliés qui partaient bombarder Turin je crois !

Nous avions connaissance des rafles de Brénod, des bagarres vers Cerdon, des opérations sur la voix ferrée pour retarder les ennemis et bien sûr nous savions l’arrestation des voisins, Henri Chapuis,

img692 Henri Chapuis

qui subit à Lyon une véritable torture, Marcel Nobile et tant d’autres.

La bataille de Meximieux qui  a vu disparaître notre voisin Marcel Vion dit « Chouchou ».

img690Marcel Vion dit Chouchou

Les tués sont beaucoup plus nombreux du côté des F.F.I que des GI’S.  Pour l’ensemble des opérations militaires à Meximieux, on a dénombré 18 tués américains pour 50 morts FFI.

Parmi les héros français tombés au champ d’honneur, citons entre autres, le sergent Robert KOVALSKY, de la Cie GABRIEL, Marcel VION, chef de la Cie « CHOUCHOU », et le lieutenant Roger Giraut-Source  Patrick Veyret- Une avenue de Meximieux a été appelée Avenue Marcel Vion.

img702funérailles Marcel Vion

Et vint ce jour du 8 mai, la liesse. La vieille Tonia du café Cachet sortant sur la place en valsant malgré son âge avancé. Notre locataire Monsieur Roire, m’achetant une cravate bleu, blanc, rouge en rayonne pour que je puisse me rendre à la cérémonie aux monuments aux morts qui rassembla ce jour-là une foule extraordinaire. Bien évidemment les enfants des écoles étaient de la partie.

Scan00158 mai 1945, monument aux morts d'Hauteville

 

 

Je me souviens de cette joie incommensurable. Les cafés firent fortune ce jour-là !

Mais il y avait encore tellement de larmes dans tant de maisons.  Je suis sûr que   cette joie constatée par mes yeux d’enfants n’était pas hélas , réservée à tout le monde.

Scan0009 (4)

Scan0010 (3)Quelques gars du Maquis

 

P1040815 70 ans après, le devoir de mémoire