hiver 2008 009

Il y a 278 ans, le front de la chapelle était réparé, et il est toujours là!

L’an mil sept cent trente sept  et le trentième jour du mois de Mai après midi, pardevant le notaire royal d’Hauteville en Bugey soussigné et en présence des témoins cy après nommés furent présent Sieur Jean fils de fut Romain Reymond, et Claude fils de Fut Etienne Léger maîtres tailleurs de pierre du village d’Automne en Valromey où ils résident d’une part,

Et Sieur Félix fils d’honnête Jean Louis Hugon  maître horloger, Joseph fils d’Anthelme Garin dit Masiaz laboureur, Joseph fils de Jean Louis Sublet Besson, Claude Anthelme fils de fut Jean Rogay aussi laboureurs du village de Lompnes, scindics dudit lieu la présente année,Claude Dumarest, François Garin, Joseph Pernon, Anthelme Hugon, Philibert Sublet, Humbert Seytier Cappon, Jean Pierre Sorlin tous ces derniers laboureurs dudit Lompnes où ils résident agissant tant en leurs noms qu’en celui des autres habitants pour lesquels ils se font fort d’autre part,

Lesquelles parties sont convenue de ce qui suit à savoir qu’iceux Jean Reymond et Claude Leger ensemblement, solidairement sans division ordre de droit et de discutions à quoi ils renoncent …….ont promis et se sont obligés comme par le présent ils s’obligent et promettent de leur bon gré de faire à neuf le front de la chapelle saint Pierre du dit Lompnes depuis l’arc de bloc de la porte d’entrée jusques dessus, ordre aussi de faire à neuf depuis terre jusques depuis la largeur d’environ quatre pieds de mur du dit front du cote du vent  le tout de dehors et dedans, de reposer les pierres de taille qui portent la cloche pour refaire le clocher appelé vulgairement campanile,et s’il est nécessaire y en mettront des neuves si les habitants dudit Lompnes le jugent à propos, lequel campanile sera en pierres de taille et de la largeur et hauteur qu’il est présentement.

Le seuil sera tout d’une pièce et la couverture aussi toute d’une pièce à anse de panier et débordera du seuil en dehors de six (coudées ?) et en dedans de huit, lequel ouvrage ils doivent  et se sont soumis rendre fait et parfin le vingt huit jour du mois prochain…et moyennant le prix de cinquante une livres et un bichet de blondée et d’orge, payable icelle en trois termes égaux, savoir dix sept livres en commençant l’ouvrage, autre dix sept livres à moitié d’ouvrage, et le surplus à la fin de l’ouvrage fait, parfait et reçu laquelle somme de cinquante une livre avec le dit blé les dits habitants sous la clause solidaire susdite promettent payer  et délivrer aux termes susdits auxdits Jean Reymond et Claude Léger, fourniront aux derniers tous matériaux nécessaires pour ledit ouvrage sur place et ferons encore quinze journées pour les servir et leurs aides en ce qui sera utile. Et pour les gros fardeaux, sans exiger pour lesdites journées ni nourriture ni payement.

Le tout ainsi convenu entre tous les desnommés cy devant qui ont promis observer ce que de plus chacun envers soi à peine de tous dépens, dommages et intérêts et sous les obligations de leurs biens présent, et avenir, constitution, soumission, renonciation et clauses requises..

Fait et payé au dit Hauteville dans l’étude dudit notaire en présence de Sieurs Pierre Michaud et Joseph Guillard maîtres tailleurs de pierre de Ruffieu où ils résident, de François Porret laboureur à Champdor y résidants, témoins requis, les dits Félix Hugon, Claude Dumarest, Joseph et François Garin, Joseph et Philibert Sublet ; lesdits Michaud et Gaillard ont signé et non les autres dénommés cy devant …..

Signé à la minute,J Garin, F. Hugon, François Garin, Joseph Sublet, Dumarest Philibert Sublet, P. Michaud, J. Gaillard et Billion notaire royal

Contrôlé à Champagne le 4 juin 1737 reçu douze sols. Par expédition en faveur des dits habitants de Lompnes requérants.