img815

Une belle figure du plateau : Claude Gramusset.

 

 

On ne disait pas qu’il avait beaucoup d’amis, il n’avait que des amis, et son domaine était immense, de Prémillieu son village natal au plateau de Retord, il avait su gagner la sympathie et l’amitié de tous.

C’est en fabriquant les premiers skis en 1907 qu’il commence à se faire connaître, il se construit ensuite un bobsleigh baptisé « tempête » qui le conduit  tous les honneurs.

A partir de cette date Hauteville  découvre les sports d’hiver.. ; Avec les frères REGNIER, COMBET, SEYTHIER, il crée le premier club qui connaîtra tant de gloire par la suite. Les célébrités du moment Rousselands et Chamoniards connaissent le plateau et en emporte grâce à cet homme pétillant de bonté, aimant la vie, les copains, un souvenir extraordinaire.

Débordant d’activité et de bonne humeur, il est vite remarqué par ses pairs, c’est lui qui en 1913 crée aux Aberreaux le premier meeting d’aviation, devient président du comité des fêtes.  Chaque année, il organisait une cavalcade, un corso fleuri ou des fêtes sportives. Hauteville  ne s’ennuyait pas.

En 1948, il s’enthousiasme à la création d’une société mycologique dont il est vice président.

Accompagnant les novices, il est resté le maître incontesté des récoltes sensationnelles. De son fief de Cuvillat, il ramène des cageots de bolets, de marasmes et de chanterelles… et ces fabuleuses cueillettes, il les donnait tout simplement.

Passionné à l’extrême, à 70 ans, sur son vieux vélo, il se rend à l’exposition d’Oyonnax retrouver ses confrères mycologues de plusieurs départements.

Mais à ses amis, il fallait un point de ralliement et en 1936 il créa avec « LES COMPAGNONS DE GRAMU » un petit cabanon dans la combe magnifique du col de Cuvillat. Là, toutes les joies campagnardes ont été exploitées, tous les bonnes choses ont été savourées : saucisson au vin, côtelettes de mouton à la broche, fondue, et ces festivités se terminaient toujours par l’hymne célèbre du papa GRAMU « LA ROUSCAGNA »

Mais il avait tellement d’amis qu’il fallut doubler le petit cabanon ; d’anciens compagnons, ou leurs descendants y entretiennent encore le souvenir du propriétaire moral des lieux.

P1060441

Le refuge des compagnons de Gramu, photo 30 décembre 2015 pas de neige à Cuvillat.

P1060442

 

Sa légendaire figure toute auréolée de ses boucles blanches est toujours présente dans ce sanctuaire de l’amitié et de la bonne humeur.
A tous les vents, servant de lyre à l’hymne entraînant qu’ils connaissent depuis longtemps les sapins centenaires de Cuvillat sifflent « LA ROUSCAGNA ». Il n’est pour lui plus bel hommage.

   jubile pierre 060      

Dans la forêt de Cuvillat, le souvenir du Papa Gramu est intact.                                                                             

 

 

                                                                     Marius GUY