Les glorieuses de Bresse !

P1000288

Qu’est-ce que les Glorieuses ? Une institution Bressanne remontant à 1862, c’est dire toute l'ancienneté vénérable de cette tradition. La confrérie des « Poulardiers de Bresse » lui apporte en plus toute une solennité. Et il n'est pas rare de rencontrer une Bressane en costume traditionnel.

P1000290

Depuis plus d'un siècle, les éleveurs de volaille de Bresse, seule AOC en la matière en France, présentent et vendent leurs plus beaux chapons et autres volailles fines lors des Glorieuses.

P1000278

A la veille des fêtes de fin d'année, la volaille de Bresse  se pare de ses plus beaux atours.

 Les éleveurs apportent tous leurs soins pour que poulets, chapons, poulardes, canards, pintades, dindes participent à un grand concours-exposition destiné à désigner le meilleur d'entre eux. Les plus belles pièces des élevages sont préparées dans les règles de l'art et présentées dans 4 communes bressanes devant un jury spécialisé qui choisit le meilleur éleveur de l'année. Une fête gastronomique au cours de laquelle la Bresse dévoile ses trésors : les fameuses volailles de Bresse !
L’édition 2015 des Glorieuses de Bresse, c’est le mardi 15, le vendredi 18, le samedi 19 et le dimanche 20 décembre 2015 à Bourg-en-Bresse, Montrevel-en-Bresse, Louhans et Pont-de-Vaux !

Rendez-vous des gourmands et des gourmets, ces journées sont particulièrement festives. Tout un travail se déroule en amont. Les coqs sont castrés et leur chair devient persillée et prennent des rondeurs exceptionnelles, ce sont les chapons.

P1020089

Les poulardes sont élevées quatre mois en plein air. Leur nourriture finale est constituée de 90 % de grains et 10% de produits laitiers.

 Les fermiers convoitent les prix d’honneur. Pour leur présentation chaque animal est traité d’une façon particulière. Des mains expertes, aiguille à la main, s’affairent au corsetage pour rouler les volailles. La technique est unique. Elle consiste à envelopper les volailles (tout de suite après avoir été abattues), d’un linge cousu très serré autour du corps. Ceci permet de répartir la graisse dans la chair et surtout de chasser l’air qui altèrerait la viande. Si ce travail n'est pas fait correctement, c'est tout un lot de volailles qui risque d’être déclassé. Ainsi bridées et effilées, les volatiles sont prêts pour le concours. Etalées sur des tables parées de blanc, les chairs des volailles sont marmoréennes, toutes taches et autres bleus étant éliminatoires Pas un brin de duvet et bout de plume ne subsiste,  elles sont même préparées à la pince à épiler. Seul le camail autour du cou persiste, il est « shampouiné », sécher au sèche-cheveux, une technique digne de la haute coiffure.

DSC05376

 

Un bel aréopage de politiques, prefet, conseillers départementaux, maires, viennent remettre les prix.

P1000286

 

La reine des volailles devra patienter au réfrigérateur jusqu’à Noël, où elle sera préparée puis servie tel un « mets de rois » à la table familiale.

Le rendez-vous des volailles attire chaque année les chefs étoilés, Georges Blanc de Vonnas bien évidemment, et bien d’autres ne manquent jamais ces festivités. Ils se retrouvent au petit matin pour déguster le pot au feu traditionnel chez Léa à Montrevel.

P1020260

 

Chaque année un vase de Sèvres offert par la présidence de la République récompense le meilleur des éleveurs.

Si vous ne connaissez pas cette tradition, nous vous engageons vivement à visiter l’une des quatre glorieuses Ce n’est pas très loin et vous en sortirez ravis....D'autant plus que pour Noël, votre volaille pourrait ressembler à celà.

P1020482