img071

 LES MAIRES ET ADJOINTS DE LOMPNES (1800-1942)

En 1800, les actes d’Etat Civil n’étaient pas paraphés par le maire mais par l’adjoint, Claude-Joseph Carrel au cours du premier semestre, François Chapuis pour la seconde partie de l’année puis de nouveau par Claude-Joseph Carrel du printemps 1801 jusqu’en 1803. Une note dans les registres de délibérations nous apprend qu’au début de l’été 1801, la fonction de maire revint à Jean-Baptiste Charles d’Angeville. A l’automne 1803, il fut remplacé par Jean-Louis Dumarest qui eut pour adjoint Jean-Pierre Figuet. Au printemps 1813, Claude-Louis Troccon devint maire et Guillaume Benot adjoint.

Par arrêté du conseil de préfecture du 7 avril 1818, l’adjoint, Guillaume Benot, fut nommé maire tandis que Pierre Dumarest dit Caillon devint adjoint. Le 2 février 1826, le conseil de préfecture nomma Adolphe d’Angeville maire. Pierre Dumarest resta adjoint jusqu’à sa démission et son remplacement le 21 mars 1826 par Auguste Dumarest. L’ancien maire Guillaume Benot devint adjoint le 15 décembre 1831 mais fut remplacé  en 1835 par Jean-Louis Dumarest. L’acte d’installation du 4 mars 1835 annulait aussi toutes les délibérations prises lors des réunions du conseil municipal des 10 décembre 1834 et 8 février 1835 convoquées légalement par Guillaume Benot adjoint. Ce dernier redevint adjoint le 20 juillet 1837 avant d’être remplacé par Hugues-Joseph Guy

 le 18 septembre 1840. Jules-François  Dumarest fut nommé adjoint le 1er juin 1842 suite au décès de Hugues-Joseph Guy.

Avec la révolution de février 1848 et l’avènement de la II° République, le suffrage universel fut institué. Le maire et son adjoint ne furent plus nommés par le conseil de préfecture mais élus par les conseillers municipaux. Adolphe d’Angeville, maire depuis 1826, et son adjoint Jules-François Dumarest furent élus à leurs fonctions respectives le 3 septembre 1848. Passé 1848, maires et adjoints furent de nouveau désignés en préfecture. Le 16 décembre 1849, Adolphe d’Angeville donna sa démission de maire en la justifiant de cette manière (sa lettre a été retranscrite dans les registres de délibérations avec des ajouts de nombreuses fautes d’orthographe) :

“ Le 13 février 1826, j’ai été instalé maire de la commune de Lompnes et je me vois obligé après 24 ans d’abbandonner ces modestes fonctions. J’ai voulu traverser les deux premières années de la république puis abbandonner ce poste auquel la confiance de mes concitoyens m’a maintenu à peu près à l’unanimité après la révolution du 24 février 1848 : Les tems devenaient difficiles et je ne pouvais laisser les affaires dans un pareil moment. Ces deux années de mairie républicaine m’ont appris que la responsabilité devient plus grande et les affaires plus difficiles ce qui était possible avant le 24 février ne l’ait plus maintenant. J’habite en effet depuis bien des années Paris pendant 5 à 6 mois, Genève pendant 3 à 4 autres mois. Je passe ainsi quelque tems en voyage, c’est donc tout au plus si je reste 2 mois au domicile de ma mairie. C’est vous dire,

Monsieur le préfet, que je ne puis continuer à assurer par moi la responsabilité d’une administration que je n’ai plus matériellement le tems de surveiller ou plutôt de diriger. Ma santé il faut aussi le dire n’est plus aussi solide qu’à une époque où je pouvais en une semaine faire aller 3 mois à la mairie. Ces considérations, Mr le préfet, m’engagent à vous envoyer ma démission de maire de Lompnes. Partant demain pour Paris, j’ai remis à mon adjoint l’écharpe, le cachet, les registres et généralement tous les papiers de la mairie. Je vous prie, monsieur le préfet, de recevoir l’expression de mes sentimens de haute considération ”.

Suite à cette démission, l’adjoint, Jules-François Dumarest fit fonction de maire jusqu’à sa nomination comme maire intervenu par arrêté du 17 juillet 1852. A cette occasion, un nouvel adjoint fut aussi nommé en la personne de Louis-Joseph Sublet. Ils furent confirmés tous les deux dans leurs fonctions en 1855 et en 1860. Le 26 août 1865, le conseil de préfecture nomma un nouveau maire (François Maclet) et un nouvel adjoint (Calixte Dumarest). Tous les deux furent renouvelés dans leurs fonctions le 26 août 1865 par arrêté préfectoral, les 11 octobre 1870 et 8 mai 1871 par élection, le 18 février 1874 par arrêté préfectoral, les 8 octobre 1876, 21 janvier 1878 et 23 janvier 1881.

Lors de l’élection de 1884, François Maclet fut réélu maire mais Calixte Dumarest ne se représentant pas, la fonction d’adjoint revint à César Hugon. L’élection du 15 mai 1882 fut plus difficile pour le maire François Maclet ; il ne fut élu qu’au troisième tour de scrutin et au bénéfice de l’âge (63 ans) face à Charles Chapuis. César Hugon est élu adjoint dès le premier tour. François Maclet est réélu maire le 17 mai 1896 avec comme adjoint Félix Hugon. Le 11 février 1899, l’adjoint devint maire et le maire devint adjoint. Le 20 mai 1900, Félix Hugon est réélu maire et Charles Chapuis est élu adjoint. Le 15 mai 1904, Charles Chapuis resta adjoint et ce fut François Maclet qui reprit sa fonction de maire après cinq ans d’interruption. Le 17 mai 1908, Charles Chapuis, adjoint sortant, fut élu maire et Philibert Dumarest adjoint. Après les élections municipales d’après guerre, Marius Seytier fut élu maire et Jean-Marie Hugon adjoint le 10 décembre 1919. Les deux furent réélus le 17 mai 1925. Le 12 mai 1929, le docteur Léon Bonafé fut élu maire, Jean-Marie Hugon resta adjoint. Un second adjoint fut aussi élu : l’ancien maire Charles Chapuis. Ces autorités municipales furent reconduites le 16 mai 1935.

Après l’installation du régime de Vichy, vers avril 1941, le maire, Léon Bonafé, démissionna et Jean-Marie Hugon présida les réunions du conseil municipal jusqu’à sa dissolution. Le 4 septembre 1941, au conseil municipal, fut substituée une délégation spéciale présidée par le docteur Frédéric Dumarest et composée de trois autres membres (Jacques Maurat, Henri Sintive et Adolphe Lambert). Cette délégation fut à son tour dissoute en 1942 lors de la fusion de la commune de Lompnes avec celle d’Hauteville.

 

LISTE DES MAIRES DE LOMPNES :

1801 : Jean-Baptiste D’ANGEVILLE

1803 : Jean-Louis DUMAREST

1813 : Claude-Louis TROCCON

1818 : Guillaume BENOT

1826 : Adolphe D’ANGEVILLE

1849 : Jules-François DUMAREST (adjoint faisant fonction)

1852 : Jules-François DUMAREST

1865 : François MACLET

1899 : Félix HUGON

1904 : François MACLET

1908 : Charles CHAPUIS

1919 : Marius SEYTIER

1929 : Léon BONAFE

1941 : Frédéric DUMAREST (président de la délégation spéciale)

1942 : fusion avec la commune d’Hauteville

Merci à Yann Cruiziat.