sarawak-james

James Brooke

 

brooke

 

 

Quand la famille du Radjah de Sarawak fréquentait Hauteville.

Le Sarawak est une enclave au nord de l’Ile de Bornéo.

La province de Sarawak avait été donnée par le Sultan de Brunei à  James Brooke en 1840. Une petite dynastie se crée. Charles Brooke succède comme radjah, puis le frère Bertram devient héritier présomptif.

Gladys dayand muda of Sarawak, était l’épouse de Bertram Brooke radjah muda de Sarawak.

img950

Nous sommes dans les années 1926 – 1927.

 Gladys dont le neveu Archibald Craig, écrivain poète  atteint de tuberculose,  entre en relations avec le docteur Frédéric Dumarest. Certes le Sarawak est loin d’Hauteville, mais la famille Brooke possède des résidences  à Londres, Paris et Nice.

A cette époque, la renommée du Docteur Dumarest est mondiale, il est le médecin d’Européens, d’Américains, d’Africains qui n’hésitent pas à rejoindre Hauteville pour retrouver la santé.

Lors d’un séjour à Nice, Gladys et son neveu Archibald, entende parler d’Hauteville par le docteur Sobiesky, réfugié polonais, « Il n’y a qu’un seul sanatorium au monde, disait-il, c’est Hauteville et qu’un seul docteur : Dumarest ! »

Il était donc naturel que la famille des Brooke s’adressât au meilleur spécialiste français de la tuberculose.

Dans quel sana, Archibald a-t-il été soigné, Mangini ou Belligneux, l’histoire ne le dit pas.

img119

Après un séjour à Hauteville et constatant que son neveu était entre bonnes mains, Gladys dayand muda of Sarawak regagna sa résidence de Nice.

Près de deux ans plus tard, écrira-t-elle, je réalisai pleinement l’importance d’un homme tel que le docteur Dumarest.  Je pris la liberté d’écrire à Sa Majesté la Reine d’Angleterre pour lui recommander ce médecin qui par sa méthode unique aurait pu la soulager de sa maladie dont les journaux londoniens faisaient largement écho »

Il s’en est donc fallu de peu que nous ayons comme patiente à Hauteville, la reine, mais cela n’a pas été le cas !