Les plaisirs de la table

Autrefois on parlait de la Liturgie de la table.

Les livres de recettes vous ouvraient les papilles rien qu’en les parcourant.

DSC03559

Tout un programme, il fallait non seulement que la nappe blanche ou brodée soit amidonnée, Les serviettes marquées du chiffre des hôtes pliées savamment, mais il fallait aussi que la vaisselle soit agréable à voir. Ce n’était pas forcément du Limoges, mais des belles assiettes en terre de fer ou en faïence de Rouen,de Meillonas ou de Moustiers

DSC03527

Chez les gens plus aisés, on trouvait des porcelaines de Limoges ou de Saxe, des émaux de Longwy

 

DSC03558

 

Les verres étaient en verre soufflé, en Baccarat ou en Saint Louis. "Qu'importe le flacon pourvu qu'on ait l'ivresse!"

 

Il y avait tout un art de recevoir, il fallait parfois deux jours pour vous concocter un repas digne de ce nom.

 

Les entrées suivaient le rythme des saisons,des assiettes "fraîcheur" pour le printemps,

img959 - Copie

des terrines pour l'Automne et l'Hiver.

img959

Pour Pâques et pour Noêl des desserts adaptés à la situation

img959 - Copie (2)

 

 

img960

 

 Pour la saison de la chasse quoi de meilleur qu'une terrine de marcassin, de chevreuil ou de bécasses.

DSC07334

Dans le Bugey nous sommes loin de la mer, mais une bonne langouste en bellevue se laisse apprécier.

img958 - Copie

Bonne table et bonne chaire ne vont de paire qu'entre Bonnes Gens!

Un estomac content donne la chaleur au corps

Des amis à nos côtés donnent la chaleur aux coeurs

Les uns et les autres réunis c'est le repas de l'esprit