P1040127

Dalles funéraires dans l'église d'Hauteville.
Nous pouvons remarquer deux dalles funéraires dans l'église d'Hauteville
La première est à l'entrée à gauche.

P1080029


Elle est consacrée à Jean Louis Hugon, maître maréchal, d'où l'enclume les pinces et le Tau en haut de la dalle. le texte en est le suivant
Ci -gît Jean Lois Hugon, M maréchal de Lompnes (maître maréchal)
Fondateur de la mission perpétuelle des Messieurs de Saint Lazare d'Annecy décédé le X Novembre 17...
Priez pour lui.

img965


La deuxième à l'entrée de la chapelle de droite :

P1080030


Ci-gît
J.B.C.
Comte d'Angeville
Officier de Cavalerie
Chevalier de Saint Louis

Jean Baptiste Charles d'Angeville de Beaumont né le 13/11/1756 à Ameyzieu décédé à Lompnes le10 juin 1827

P1000508

Relevé généalogique de Thierry Faure David Nillet : ouvrage Seigneurs et Seigneuries du Plateau d'Hauteville-Lompnes

Lorsque les curés ou les religieux concèdent un emplacement dans des églises paroissiales ou conventuelles, ils tendent à exiger de plus en plus nettement au XVIIe siècle que ses bénéficiaires traitent avec un maçon pour la construction d'un caveau. Les évêques du XVIIIe s'efforcent d'interdire toute inhumation dans les églises hors des caveaux. Il arrive fréquemment en milieu urbain qu'au cours du XVIIe siècle sinon auparavant une communauté conventuelle, un chapitre ou les marguilliers d'une paroisse fassent lotir entièrement ou partiellement le sous-sol de leur église en rangées régulières de caveaux, lesquels sont ensuite concédés.

En 1776, une ordonnance de Louis XVI interdit, pour des raisons sanitaires d'ensevelir dans les églises.

La tombe de Jean Loïs Hugon date de 1740, celle du comte d'Angeville de 1827, ou bien, les gens du comté ont transgressé l'ordonnance royale ou il s'agit d'une dalle commémorative.