Le Valromey, pays de toutes les Cultures….

Depuis toujours le beau Valromey a eu une culture paysanne d’élevage : bovins, ovins, caprins sans compter toutes les volailles, poules, oies, canards. Le relief se prête l’agriculture. C’est même un des rares lieux de l’Ain qui possède un abattoir de proximité. Cette production paysanne existe toujours et c’est tant mieux !

IMG_3257

Mais il existe depuis toujours un aspect culturel, et cela ne date pas d’aujourd’hui, sans remonter au monde romain qui a laissé dans ce pays de très belles traces, aux moines qui ont développé le temporel et le spirituel, il y a eu aussi des auteurs prestigieux.

 D’Honoré d’Urfé, marquis du Valromey, en passant par Claudel, Daniel-Rops qui vint en voisin, Gertrude Stein qui vécut à Bilignin qui fut peinte par Picasso, Picabia et Valloton et qui reçu dans le Valromey artistes, écrivains prestigieux.

N Gertrude stein par valloton

Gertrude Stein peinte par Valloton

 

La sculpture et la peinture n’étaient pas ignorées des Valromeysans, l’école lyonnaise au 19ème a peint de nombreux tableaux vers Artemare, et il reste encore des œuvres de Quentric, à Vieu, Ruffieu, La Lèbe et Saint Maurice.

O La vierge de l'Adoue de Quentric

La vierge de l'Adoue, de Quentric

 

 

 

Aujourd’hui, La culture est toujours vivante !

. La Culture dans le Valromey s’épanouit et se diffuse à travers des initiatives de nombreuses associations, voir de particuliers, et cela marche bien ! On recense plus de 130 associations dont une bonne partie a une vocation culturelle : musique, danse, lecture, théâtre, mise en valeur d’éléments du patrimoine…

Au Grand Abergement, nous avons pu assister à une conférence sur la Yakoutie, menée par André Bailly et Jean Troccon. (association Bugey sans frontières)

N et O conférence sur la Yakoutie

N et o En attendant de parler Yakoutie

La conférence sur la Yakoutie au Grand Abergement

 Et un village comme Lompnieu, avec son ARLO  nous gratifie aux longs des années d’un programme culturel particulièrement éclectique.

Qu’est-ce qu’ARLO :

 Il y a 20 ans, des habitants, résidents permanents et résidents secondaires, ont créé l’association rurale de Lompnieu (ARLO) dont le but est la promotion du cadre de vie des habitants du village en facilitant les échanges, les rencontres, l'entraide. Contribuer à la vie de cette association est un facteur essentiel d’intégration à la vie de la commune et de connaissance des habitants, chacun apportant sa contribution en fonction de ses idées, ses compétences et ses talents pour construire ensemble un programme annuel d’activités

L’association propose des animations à destination des enfants et pour le grand public, et diverses manifestations festives et culturelles. Depuis 2015, dans la mairie rénovée, la municipalité a mis à disposition de ARLO une salle dans laquelle a pu être créée une bibliothèque alimentée par des dons de particuliers. Des bénévoles de l’association se mobilisent chaque semaine pour organiser les temps de rencontre autour de tables de jeux et convoyer si besoin les personnes âgées du village ; les échanges pleins d’humour sont la saveur de ces moments de convivialité.

Les conférences et expositions d’Arlo :

Plus largement, sur les année 2016-2017 ont ainsi été proposés des temps de rencontres hebdomadaires autour de jeux, de lectures, de prêts de livres ;  des journées festives –fête du four, journées galettes, vide-greniers, journées de printemps ; un concert de champ choral donné dans l’église de Lompnieu par un groupe lyonnais ; des conférences qui ont pour but de partager des éléments culturels de préférence en rapport avec le Valromey, mais aussi de faire découvrir une région ou un pays à  travers des œuvres littéraires, des peintures ou des œuvres musicales. Ont ainsi été données des conférences sur les chartreuses du Bugey, sur la famille d’Urfé dans le Valromey, un voyage littéraire en Russie et une matinée pour les adultes et enfant autour de contes traditionnels de Noël.

N conférence à Lompnieu, les auteurs russes et la Russie

 

Le théâtre est aussi représenté :

A la salle de la Mairie, une pièce de théâtre, « on venait pour voter », a été proposée par des amateurs résidents du village et membres de ARLO.

De même, un jour d’été, chez un particulier, nous avons eu le plaisir d’assister à un Phèdre de Racine, totalement déjanté, mais cependant très respectueux du texte littéraire : Ce fut un après-midi, très culturel, convivial et particulièrement réussi.

N Phèdre à demeure

 

 

Nous en redemandons, et le Valromey est si près du Val d’Hauteville-Brénod, en moins de 20 minutes, vous pouvez passer en compagnie des Valromeysans d’excellents moments.

S’il existait un Trip Advisor de la culture, Le Valromey aurait la note d’excellence.