De François à François.

800 ans séparent  Saint François d’Assise et le Pape François, mais nous sommes étonnés par la similitude des actes et des faits…L’histoire est-elle un perpétuel  recommencement !

François et la richesse…

 François fils de Pierre Bernardone, riche drapier d’Assise renonce à la fortune familiale, il se dépouille de tout, même de ses vêtements pour se consacrer aux pauvres…

C’est un bon départ, et tout au long de sa vie il ne fera que cela…s’occuper de la pauvreté.

François d’Assise et Rome….

En 1215, Innocent III, le pape convoqua les évêques et les rois chrétiens pour tenir au Latran un grand concile pour purger l’église de ses maux…On croit rêver ! Le pape François n’a-t-il pas fait la même démarche récemment.

Assise (44)

François d’Assise et l’Orient…

Plusieurs fois il essaya d’atteindre la Syrie, le Maroc et l’Egypte dans un esprit missionnaire et pour renouer le contact avec les populations orientales. Le sultan d’Egypte Malik Al Kamil  plus tolérant que celui du Maroc, permit à François d’Assise de rester pour prêcher l’Evangile… Peine perdue, mais le sultan offrit à François un cor en ivoire, que l’on peut encore voir à Assise.

Assise (8)

 

 

Le Pape François, a eu une démarche similaire en se rendant dans les Emirats et Au Maroc.

« Juifs, Chrétiens et Islam appartiennent aux « religions du livre » et donc le dialogue interreligieux part d’une base réelle. De nombreux éléments de la foi chrétienne et islamique ont une saveur de chose commune : l’unicité de Dieu, la paternité d’Abraham, la prière, le jeûne, la charité, le pèlerinage constituent des aspects fondateurs que nous partageons, sans oublier le respect pour Jésus-Christ, vu d’une part comme Fils de Dieu et de l’autre comme un grand prophète, ou encore l’amour envers Marie, sa mère, que les femmes musulmanes invoquent souvent lorsqu’elles se préparent à l’accouchement. Pendant des siècles, chrétiens et musulmans ont vécu en paix et ces éléments devraient être renforcés aujourd’hui notamment grâce à une politique illuminée. » Cardinal Folani

hêtraie d'Aranc 

Tout au long des siècles des occasions de rencontres ont  avorté sous la pression des pouvoirs temporels des rois et des princes et même spirituels quand certains papes réagissaient comme chef d’état, et non comme de bons bergers préconisés par Jésus lui-même.

Le pape François revient aux sources de l’Evangile, que François d’Assise lui vienne en aide !