Philippe LOCHER_Lumière sur Lacoux

L’Eglise de Lacoux

La toute petite seigneurie de Lacoux acquit un certain prestige par l’heureux mariage des seigneurs du lieu. Un membre de la famille fut au début du XVIIème siècle abbé d’Ambronay.

Pierre tombale de l'Abbé de Lacoux.

P1000924

Lacoux faisait partie de la paroisse d’Evosges qui appartenait à l’abbaye de Saint Rambert. Invoquant la distance et l’augmentation de la population, les habitants obtinrent au XIV ème siècle la création d’une nouvelle paroisse.

En 1666, le rapport de l’intendant  notait « La situation est en pays de montagne et de roches difficilement accessible ; il y avait un château qui est ruiné et démoli, il n’y a point de vignes. Il n’y peut croître du froment pur, seulement du seigle, du froment appelé blondon, comme aussi d’orge et d’avoine, les habitants sont pauvres »

La première église était de dimensions modestes. Ruinée par le temps et la révolution durant laquelle elle ne fut pas entretenue.

En 1831, un premier devis proposait une réfection pour un montant de 1565,25 Francs. La construction fut entreprise à partir de 1835.

Au XIX ème siècle Lacoux connut une période d’activité intense, sa  population dépassait 400 habitants.

La base des murs de l’église de Lacoux est constituée der grosses pierres soigneusement taillées, il faut donc reconnaitre que la nouvelle église a été montée sur les bases de l’ancienne construction. Par contre la base du clocher n’a pas de si belles pierres, il est possible qu’il ait été entièrement élevé au XIX ème siècle, les fenêtres de l’église date de cette époque.

Texte tiré d’une recherche de Dom Jacques Dubois….