19 janvier 2022

Une peinture caravagesque à Champdor

A la recherche du maître perdu….   Nous avons eu le plaisir de visiter à Montpellier la superbe exposition consacré au peintre maniériste LE CARAVAGE, il est temps d’essayer de percer le mystère d’un très beau tableau caravagesque exposé sur notre Plateau d’ Hauteville. D'où vient-il? J’avais effectué quelques recherches, il y a quelques années sur cette œuvre, Très récemment, j’ai eu dans les mains la copie du testament de Jean François de Montillet de Grenaud né au château de Champdor,  qui est devenu le fameux... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 janvier 2022

Quand nous fêtions Molière

1952: Il y a déjà 70 ans, comme le temps passe! Nous étions en pension comme on disait alors à Saint Louis à Bourg en Bresse. Notre prof de Français était dans le coup... Il nous fit jouer l'Avare de Molière, non seulement pour le collège mais il voulait que nous fassions comme la compagnie de Molière quand il était à Pezenas. C'est ainsi que le dimanche nous partions jouer dans les villages,  Par un dimanche d'hiver nous avons rejoint Saint André sur Vieux Jonc distant de Bourg de 11 Km, à pied bien sûr, en tirant... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 17:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 janvier 2022

L'horloger de Lompnes 1910

Il s'appelait Louis Guy Surfant sur la vague commerciale du développement de la tuberculose, il ouvrit une boutique vers 1910. Assez doué parait-il, il réparait les montres des malades de la station non seulement sur place, mais il les expédiait à Paris dans une boîte en bois aux noimbreux cachets de cire frappés de ses initiales. IL RESTE ENCORE SUR LE PLATEAU DEUX HORLOGES à SON NOM UNE SUR lOMPNES,? UNE DANS UN HAMEAU DE lONGECOMBE iL S'ADONNAIT AUSSI SUR LA SCULPTURE SUR BOIS La petite horloge de Louis Il reste... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 janvier 2022

La Balade de Notre Dame

­  la paroisse a fait construire un socle en 1855 par le sculpteur J. Meffre de Belley pour exposer cette sculpture de la vierge réalisée en 1856 et offerte par le curé Grillot. Située au carrefour de Bellevue,appelé autrefois le carrefour de la vierge, c'est en 1955 qu'elle a été déplacée près du cimetière de la ville.   ­ La vierge au carrefour en 1904 Vous portâtes, digne Vierge, princesse,Iésus régnant qui n'a ni fin ni cesse.Le Tout-Puissant, prenant notre faiblesse,Laissa les cieux... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]