19 juillet 2020

la saint Cochon

  Réminiscence d’un autre âge : La saint cochon !             A vrai dire, on l’aimait bien ce petit cochon, depuis le 15 mai, jour de la foire de Cormaranche. Il faisait partie de la maison.           Ce matin-là, le voisin avait attelé son cheval à la voiture astiquée de la veille et à l’aube, nous étions partis.            A cette époque, Cormaranche avait en plus... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

12 juillet 2020

C'était la moisson!

C’ETAIT LA MOISSON……   C’est à partir de la mi-juillet que notre plateau se paraît de belles couleurs dorées. De petits rectangles jaunes incrustés dans la prairie transformaient celle-ci en une agréable mosaïque. C’était avant la venue des « rabistoqueurs » du patrimoine, avant le remembrement très positif bien sûr, mais laissant malgré tout planer certains regrets : Plus moyen de s’interpeller d’une parcelle à l’autre en piochant les pommes de terre, plus moyen de casser la croûte ensemble faucheurs ou... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2020

Ces plantes qui nous guérissent

CES PLANTES QUI NOUS GUERISSENT..   Depuis que les gouttes, les gélules, les pilules ont remplacé infusions ou décoctions, les plantes ont bien perdu de leur importance.   Au risque de se ridiculiser, qui oserait encore se soigner après avoir consulté « LA MEDECINE DES PAUVRES » livre de chevet du début du siècle passé. Personne n’avait fait des études de botanique mais chacun connaissait la plante capable de soulager son mal.  Les mots savants oubliés étaient remplacés par des noms régionaux fleurant... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:42 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 mai 2020

autres temps, même moeurs 2 belley confiné

Posté par Louis Henri GUY à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mai 2020

Les vaches folles oubliées?

1996 : les vaches deviennent folles ! 1993 : peste porcine… 2003 : grippe aviaire et j'en passe Un mal qui répand la terreur, Mal que le Ciel en sa fureur Inventa pour punir les crimes de la terre, La Peste (puisqu'il faut l'appeler par son nom) Capable d'enrichir en un jour l'Achéron, Faisait aux animaux la guerre. Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés : On n'en voyait point d'occupés A chercher le soutien d'une mourante vie ; Nul mets n'excitait leur envie ; Ni Loups ni Renards n'épiaient La... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 avril 2020

Amis des animaux, cette histoire n'est pas pour vous!

Amis des animaux s’abstenir ! Cette histoire n’est pas pour vous !                      Nous étions en 1900, dans le château provincial d’Angeville, le comte et la comtesses menaient une vie plutôt bourgeoise. Le personnel était réduit à 3 ou 4 personnes, dont un homme à tout faire menuisier de son état, Joseph Eugène dit "Bourguignon!"et Sidonie cuisinière et femme de chambre. La comtesse avait un petit chien dont... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

20 avril 2020

Du moment qu'on sème

Du moment qu’on sème !     Enfin le printemps est là avec sa timidité montagnarde habituelle et ses faibles gelées nocturnes persistantes. La première hirondelle en apporte la confirmation et le jardinage peut commencer. A l’instar des années précédentes, le volume des espérances dépassera encore celui des récoltes. Le jardin, c’est ce petit univers sacré accolé à la maison et bénéficiant d’une grande considération ; enrichi de tous les produits naturels capables de le rendre de plus en plus productif et... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juin 2019

Jouer à Pigeon vole !

Pigeons volent !   On l’appelait « Jean sans terre ». Il avait rêvé de vivre loin de la ville, dans une obscure campagne du Bugey qu’il avait connu dans sa jeunesse comme petit berger. Il se souvenait encore de cette belle nature, des forêts de sapins, des haies printanières blanches et roses de fleurs nouvelles, de ces prairies embaumées de l’été, des  champs de blé constellés de coquelicots et de bleuets, des fraises des bois , des framboises et des airelles dont il avait encore le goût et de ces... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 juillet 2018

Le pain de ménage

LE PAIN DE MENAGE..   C’est à la terre de la Combe que l’on avait confié tout notre espoir pour la future récolte. Après le ramassage des pommes de terre qui avait permis de débarrasser toutes les mauvaises herbes puisque l’on avait pioché, sarclé toute une saison, elle était aujourd’hui propre comme un jardinet. Cela avait commencé par le labour, un attelage de quatre vaches tirant l’antique charrue à mancherons, puis la herse avait égalisé et préparé le lit des semences. Ces semences qu’il avait fallu passer au grand van... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mai 2018

les choux de Champdor

LES CHOUX DE CHAMPDOR.     Je ne vous laisserais pas le temps de m’accuser de chauvinisme, je vous l’avoue tout de suite, les célèbres choux de Champdor étaient bien les choux de toute la région. C’est pour les mettre en valeur qu’un important grainetier avait trouvé cette heureuse appellation qui les faisait entrer dans la cour des grands –cœur de bœuf, saint Brieuc, Etampes etc. - Ce sont nos ancêtres partant chaque hiver gagner leur minimum vital en peignant le chanvre dans l’Est de la France et nourris avec des... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]