09 juillet 2015

Vous avez dit canicule?

Une météorologie déjà capricieuse.   Il est bon de se plaindre du réchauffement de la planète et des intempéries que cela occasionne, nos ancêtres n’étaient pourtant pas mieux lotis. De 1652 à 1800, des hivers glacés sont suivis d’étés caniculaires, ce qui engendre des disettes et famines qui augmentent la mortalité des citoyens. Chaque décennie de cette époque comporte une ou deux années terribles ainsi en est-il des ans 1652, 1653, 1654,1659, 1669, 1685,1687, 1689,1692, 1712, 1716, 1726, 1739,1742, les années 1769/1770... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juin 2015

Les maires de Lompnes et d'Hauteville de la révolution à nos jours.

LISTE DES MAIRES DE LOMPNES : 1801 : Jean-Baptiste D’ANGEVILLE 1803 : Jean-Louis DUMAREST 1813 : Claude-Louis TROCCON 1818 : Guillaume BENOT 1826 : Adolphe D’ANGEVILLE 1849 : Jules-François DUMAREST (adjoint faisant fonction) 1852 : Jules-François DUMAREST 1865 : François MACLET 1899 : Félix HUGON 1904 : François MACLET 1908 : Charles CHAPUIS 1919 : Marius SEYTIER 1929 : Léon BONAFE 1941 : Frédéric DUMAREST (président de la délégation spéciale) ... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 avril 2015

Les enfants juifs de l'Espérance

En mémoire des enfants d'IZIEU Les enfants de l’Espérance (Hauteville 1939-1945)   par Georges LEVY     Cette contribution n’évoquera que quelques unes des familles d’accueil du plateau qui ont hébergé des enfants d’origine juive (sur les 230 juifs qui habitaient Hauteville pendant la 2° guerre mondiale). Les « enfants cachés » étudiés ici sont les suivants : Alexandre KACZERGINSKI Romain MARKOWICZ Yvette MINSKI Sylvain MARGULIES Monique MARKOWICZ André KOLSKI Bernard ERLINGER Victor... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
01 février 2015

Prononciation du village "Lompnes"

LOMPNES SE PRONONCE « LONES » La colline d'Angeville et le vieil hangar aujourd'hui disparu   Ce n’est pas une nouvelle ! Pourtant si nous nous référons aux documents publicitaires, à certaine enseigne, à une mention sur une borne, il semble que nous nous acheminons vers une nouvelle « ortografe ».   En effet, nous pouvons lire très souvent notre pays écrit : Lône…. Nous savons bien que la langue française doit évoluer et qu’elle s’enrichit d’anglicisme –parking, jogging, etc. -... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 18:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 janvier 2015

L'olifant de la Chartreuse de Portes.

Un olifant dans le Bugey Exemple d'olifant   On dit que des bergers, entrant dans un abri sous roche appelé La Balme à Roland, situé près de la Chartreuse de Portes sur la commune d’Ordonnaz, découvrirent un très beau cor en ivoire dans son étui de cuir. Cette découverte que l’on pourrait situer au 14 ème siècle fut remise aux Chartreux  qui la conservèrent durant 4 siècles. Fin 18 ème siècle, Thomas Riboud procédait à des recherches géologiques et minéralogiques dans le Massif de Portes, les chartreux lui présentèrent... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 janvier 2015

HAUTEVILLE-LOMPNES EN BUGEY - HISTOIRE DE SA CREATION

Hauteville-Lompnes en Bugey, une histoire peu commune.  Jules François Dumarest est médecin dans le pays depuis 1836. Vers la fin du siècle il pressent la possibilité d'une station de soins pour tuberculeux et dès 1880 : des convalescents et malades sont déjà envoyés par des médecins de Lyon, pour respirer le bon air. Ce qui permit au docteur Dumarest de constater un réel bienfait sur la santé des patients. 1896 : son fils, Frédéric Dumarest reprend l’idée et se lance dans la création de la station climatique après... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 19:29 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

12 janvier 2015

1944 : La rafle de Brénod.

comme chaque année depuis 70 ans, Brénod se souvient! Février 1944 à Brénod : un mois tragique !          Remerciements à Lucien Carrier, qui a permit à son petit-fils Romain Carrez d’effectuer ce beau travail de mémoire sur la rafle du 6 février 1944 dont a été victime les habitants de son village.             « Les activités de la Résistance exaspèrent l’envahisseur et ne vont pas restées impunies très longtemps. En... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 23:53 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 décembre 2014

PLACE DU 7 SEPTEMBRE 1639

Une révolution tout en douceur. Les touristes du plateau sont très étonnés de trouver près de l'église d'Hauteville, une rue du 7 septembre 1639, en voici l'histoire. Depuis des temps immémoriaux, les forêts de Lompnes et alentours appartenaient aux seigneurs du château, cependant il était d’usage selon les servitudes et coutumes anciennes que les habitants du village se fournissent en bois dans les forêts seigneuriales moyennant l’acquittement des anciens droits . Or au début du XVIIème siècle, il y avait belle lurette que ces... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 décembre 2014

Un crime à Lompnes au XVIème siècle

UN CRIME A LOMPNES LE 18 NOVEMBRE 1560   François Lucas, châtelain de Lompnes, à la requête de Laurent Corcelle et d’Etienne Galley, procureur d’office et sergent dudit lieu commença d’informer sur une rixe qui avait eu lieu la nuit précédente à minuit. Il trouva à la maison Brandet, le corps de Pierre Billiard, couché sur un lit ; sa mère pleurait près de lui entourée d’autres femmes. Maître Antoine Chapuys, barbier et chirurgien, rapportait que la tête avait été fracturée, la nuque cassée, et que le mort dans ses... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 novembre 2014

Histoire du château d'Angeville

  HISTOIRE DU CHATEAU DE LOMPNES   On ne peut guère imaginer que ce château fut autrefois une place forte, centre militaire et administratif, sa construction pourrait remonter au XIème siècle. Les premiers comptes en possession aux archives sont datés de 1272, son entretien était fort couteux, ce qui laisse à penser qu’il n’était pas de première jeunesse. Son mur d’enceinte fut de nombreuses fois réparé. En 1356, les comptes notent une construction d’une grosse tour qui demanda l’aide de 140 bouviers.   Ce... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 18:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]