Immigration italienne

 

16 juillet 2019

La part des Aigles...

La part des Aigles   Ce document original est l’œuvre de Henri Barthoux, ces recherches ont été faites alors qu’il était en résidence hospitalière à Hauteville. Jean-Marie Letondeur m’avait demandé de dactylographier ce document. Je me permets de le transmettre en hommage à nos deux disparus. Certains Hautevillois résident à présent en une terre qui, aux premiers siècles, fut totalement étrangère, car quoique bugiste, elle appartenait à Rome. Et cet aspect méconnu de notre histoire ne leur fait aujourd’hui ni chaud, ni... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

22 juin 2019

Un hôtel disparu...

L'Hôtel des Cols situé sur la commune de Cormaranche en direction du Col de la Lèbe a été brûlé par les Allemands durant la guerre de 39-45.Après les évènements, il fut reconstruit dans le quartier de l'Orcet à Hauteville où il fut transformé en établissement de soins.
Posté par Louis Henri GUY à 16:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juin 2019

Vol de boeufs à Brénod au XIIIème siècle.

Le Châtelain de lompnes fut parfois chargé par le Comte de Savoie de surveiller ce qui se passait dans les environs. Une lettre datée du 15 janvier  1293 adressée par Amédée V de Savoie au châtelain de Lompnes lui ordonne de réparer les dommages causés à Brénod par  les nommés de Rougemont, hommes nobles. En 1330, le châtelain de Lompnes reçoit mission de faire rendre, au besoin par la force les bestiaux de la Chartreuse de Meyriat enlevés par le châtelain de Saint Martin du Fresne. En Juillet 13338, le bâtard de... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
08 mai 2019

La peste à Lompnes en 1587

La peste de 1587 à Lompnes Le texte ci-dessous  complète celui de décembre 2018: Maître Pierre Hugon, se transportait pour rédiger les testaments au devant de la cabane que les malades s'étaient fait dresser individuellement au delà du village d'où ils avaient été bannis par les Syndics (les maires de ce temps-là). Des témoins l'accompagnaient, presque toujours les mêmes, les plus courageux sans doute, C'est surtout au nord et à l'est de Lompnes que se trouvaient ces cabanes de contagieux, Les noms de Tramolles,Derban,... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
30 avril 2019

Quand les Savarin étaient vénitiens....

Quand les « Savarin » étaient vénitiens…. abbatiale de Nantua La famille Savarin, fixée en Bugey, est originaire de Venise sous le nom de Savariny . Le premier de la famille qui passa en France en 1131, avec le Seigneur Don Jean Décoci, cardinal de Bourgeoisie, nommé par le Pape « seigneur et prieur commendataire du prieuré Saint Pierre de Nantua. L’Abbé de Nantua, reconnaissant les bons et agréables services qu’il recevait du dit Savarin, le pourvut en 1132 de l’office de Grand Capitaine et châtelain de la... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 11:02 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2019

Le père Mayet, fondateur d'Hélios

Le Père Mayet à Hauteville Le père Mayet avait marqué son passage à Hauteville, et nombreux sont encore les gens du pays d’un âge certain, qui ont gardé son souvenir sans trop connaitre son parcours. Joseph Mayet était un jésuite, qui fut directeur du sanatorium Hélios à la création de l’établissement. Hélios lors de sa construction Né le 18 octobre 1895 à Lyon, aîné d’une famille de 6 enfants, il fut reconnu comme soutien de famille à la mort de son père en 1909 Il fut ordonné prêtre en 1925 à Lyon Puis il fonda le... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 10:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

02 mars 2019

Les mères de chez nous, Autre temps, autres moeurs...

Les mères de chez nous.                 « Les vieilles de notre pays n’étaient pas des vieilles moroses » comme dit une vieille chanson.De 1850 à 1910 elles portaient le dimanche un costume traditionnel, robe noire longue, un caraco à manches et basques porté sur une jupe noire, un bonnet en linon empesé à volant ou simplement brodé.       Dans chaque ménage, il y avait non seulement les grands-mères mais bien sûr nos... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 février 2019

Chahut et Tohu-bohu à Hauteville et Lompnes en 1820.

   Les maires des deux communes en appellent au Sous-préfet et au Préfet car en ce temps-là, «  hôteliers, cabaretiers et distributeurs de boissons et de liqueurs, font de leurs maisons des lieux de débauche et de tumulte » (Sic) Les hommes d’âge mûr foulent aux pieds les devoirs les plus sacrés d’époux et de pères, dévorent la subsistance de leur famille et ne rentrent dans leur foyer que pour y porter le trouble et la désolation. La jeunesse en secouant le joug de l’autorité paternelle, s’accoutume peu à peu... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 février 2019

Hommage à Don Dubois, archiviste d'Hauteville.

Dom Jacques Dubois à Hauteville-Lompnes.Ce religieux est venu à Hauteville pour se soigner. Il résidait à Hélios dans le groupe Orsac.Très vite adopté par la population, il fit des recherches approfondies sur le secteur, contactant des anciens du pays tel Marius Guy à Champdor, et Elysée Emin à Vaux saint Sulpice.Il donna de nombreuses conférences sur les sujets historiques du plateau. La vie dans les temps anciens, la famille d'Angeville, les monastères de Saint Sulpice et Meyriat etc...Ses recherches approfondies l'emmenèrent aux... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 10:37 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 janvier 2019

Le chanoine Mallaval, 40 ans curé d’Hauteville.

Le chanoine Mallaval, 40 ans curé d’Hauteville.          Une année de professorat à Meximieux, quelques années de ministère à Nantua comme vicaire et à Virieu le petit comme curé  avant sa dernière nomination à Hauteville au mois d’Août 1911. Une interruption de ministère due à la guerre de 14/18, il reprit son ministère jusqu’en 1951, atteint par un cancer, il finit ses jours près de ses sœurs à Ars. Il avait une forte personnalité, au catéchisme les enfants ne bronchaient pas,... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]