15 novembre 2019

Pascal Bruckner et Hauteville.

Pascal Bruckner et Hauteville.   Je viens de lire Un bon fils de Pascal Bruckner.  La présence d’Hauteville dans ces pages m’a surpris. Je cite : « Hauteville est un petit bourg sans charme, dans les contreforts du Jura, à une cinquantaine kilomètres de Genève. Situé à 900 mètres d’altitude, c’est un lieu voué tout entier aux disgrâces du corps, sanatorium hier, centres d’oncologie et d’addictologie aujourd’hui, sans oublier les inévitables établissements pour Alzheimer et les maisons de retraite. Tout... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 septembre 2019

Le lavoir enfoui !

En haut de la rue Henriette d'Angeville, un lavoir existait dans ma jeunesse.Dans les années 1945 - 1950, pour aménager la descente de la rue neuve et de la rue centrale, le bâtiment a été démoli, mais le bac lavoir a été enfoui dans la butte.la municipalité de l'époque a sans doute renoncé à déplacer ce lavoir, aussi si ma mémoire est bonne, cette belle pièce de pierre est toujours présente dans la butte. Les travaux a venir dans les années futures laissent à penser que les responsables qui travailleront sur ce site, auront... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 10:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 août 2019

La quête de l'eau...

La quête de l’eau… Il y a longtemps que nos anciens avaient conscience de la richesse de l’eau. Dès la création des monastères de Meyriat et de Saint Sulpice, les moines établissent déjà des barrages et des étangs, qui servaient de force motrice bien sûr mais aussi pour l’élevage des poissons bases de la nourriture monastique.   Monastère de Meyriat en bas de l'image captage de l'eau pour une scierie Barrage monastique pour retenir l'eau Dès le début du IXXème siècle, un premier réseau de fontaine fut établi, il... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 10:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
23 juillet 2019

Des Charmettes à la Reine Astrid.

L'ancien nom de la pension Reine Astrid, était "Les Charmettes" Fondée dans les années 1930, elle était dirigée par Monsieur Ricard. En Août 1935, le roi Léopold de Belgique et la reine Astrid en vacances en Suisse, sont victimes d'un accident de la route. La Reine consultait une carte routière et le roi, impatient qu'on ne lui donne pas de résultat, tout en conduisant, voulut consulter la carte. Il quitta des yeux la route, et la voiture fit une embardée et tomba dans un ravin, la reine Astrid y perdit la vie. Y avait il aux... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:34 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 juillet 2019

La part des Aigles...

La part des Aigles   Ce document original est l’œuvre de Henri Barthoux, ces recherches ont été faites alors qu’il était en résidence hospitalière à Hauteville. Jean-Marie Letondeur m’avait demandé de dactylographier ce document. Je me permets de le transmettre en hommage à nos deux disparus. Certains Hautevillois résident à présent en une terre qui, aux premiers siècles, fut totalement étrangère, car quoique bugiste, elle appartenait à Rome. Et cet aspect méconnu de notre histoire ne leur fait aujourd’hui ni chaud, ni... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juin 2019

Un hôtel disparu...

L'Hôtel des Cols situé sur la commune de Cormaranche en direction du Col de la Lèbe a été brûlé par les Allemands durant la guerre de 39-45.Après les évènements, il fut reconstruit dans le quartier de l'Orcet à Hauteville où il fut transformé en établissement de soins.
Posté par Louis Henri GUY à 16:05 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 juin 2019

Vol de boeufs à Brénod au XIIIème siècle.

Le Châtelain de lompnes fut parfois chargé par le Comte de Savoie de surveiller ce qui se passait dans les environs. Une lettre datée du 15 janvier  1293 adressée par Amédée V de Savoie au châtelain de Lompnes lui ordonne de réparer les dommages causés à Brénod par  les nommés de Rougemont, hommes nobles. En 1330, le châtelain de Lompnes reçoit mission de faire rendre, au besoin par la force les bestiaux de la Chartreuse de Meyriat enlevés par le châtelain de Saint Martin du Fresne. En Juillet 13338, le bâtard de... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 avril 2019

Le père Mayet, fondateur d'Hélios

Le Père Mayet à Hauteville Le père Mayet avait marqué son passage à Hauteville, et nombreux sont encore les gens du pays d’un âge certain, qui ont gardé son souvenir sans trop connaitre son parcours. Joseph Mayet était un jésuite, qui fut directeur du sanatorium Hélios à la création de l’établissement. Hélios lors de sa construction Né le 18 octobre 1895 à Lyon, aîné d’une famille de 6 enfants, il fut reconnu comme soutien de famille à la mort de son père en 1909 Il fut ordonné prêtre en 1925 à Lyon Puis il fonda le... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 10:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
02 mars 2019

Les mères de chez nous, Autre temps, autres moeurs...

Les mères de chez nous.                 « Les vieilles de notre pays n’étaient pas des vieilles moroses » comme dit une vieille chanson.De 1850 à 1910 elles portaient le dimanche un costume traditionnel, robe noire longue, un caraco à manches et basques porté sur une jupe noire, un bonnet en linon empesé à volant ou simplement brodé.       Dans chaque ménage, il y avait non seulement les grands-mères mais bien sûr nos... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 11:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
15 février 2019

Chahut et Tohu-bohu à Hauteville et Lompnes en 1820.

   Les maires des deux communes en appellent au Sous-préfet et au Préfet car en ce temps-là, «  hôteliers, cabaretiers et distributeurs de boissons et de liqueurs, font de leurs maisons des lieux de débauche et de tumulte » (Sic) Les hommes d’âge mûr foulent aux pieds les devoirs les plus sacrés d’époux et de pères, dévorent la subsistance de leur famille et ne rentrent dans leur foyer que pour y porter le trouble et la désolation. La jeunesse en secouant le joug de l’autorité paternelle, s’accoutume peu à peu... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]