08 octobre 2017

Sur les pas des moines bugistes, avis aux randonneurs!

            '3 decembre 2016   Un circuit des abbayes et Chartreuses en pays Bugiste. Gilbert Lemoine propose que Pierre et Mélanie , deux bons randonneurs, marchent  cette année sur les pas du frère Martin de Saint Sulpice se rendant autrefois dans les différents monastères du plateau. Le circuit se présente ainsi : Abbaye de Saint Sulpice, Chartreuse d'Arvières, Chartreuse de Meyriat,Abbaye de Nantua, Retour à Meyriat et Chartreuse de Meyriat à l'abbaye de Saint Sulpire. Voici une... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 01:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 octobre 2017

Histoire de la vierge de Lacoux

La vierge de Lacoux ; L’an 1858, le 3 octobre a eu lieu la bénédiction de la statue en fonte placée sur la montagne dominant Lacoux. Les frais du monument s’élevaient à 900 francs, couverts par les dons de tous les habitants du village, de la famille Servan et de plusieurs familles d’Ambérieu en Bugey. La cérémonie a eu lieu à 17 heures avec la participation des fidèles de beaucoup de paroisses environnantes.. Toutes les maisons de Lacoux étaient ornées de guirlandes et d’oriflammes. On fit même des arcs de triomphe le long... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 septembre 2017

Les quatre temps 2017

  cliché : Michel Gonin Les quatre temps liturgiques de 2017 La tradition veut que ces quatre jours annoncent le temps des mois qui suivent Les quatre temps de l'Avent ou de l'hiver sont : le 29 novembre, le premier et le deux décembre 2016 pour le premier trimestre 2017. 29 novembre 2016 : temps du mois de janvier Ce mardi, le temps est resté ensoleillé au nord de la Loire toute la journée, avec des gelées généralisées le matin, et un vent de secteur Est amplifiant l'impression de fraîcheur. 7 degrés en moyenne.... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:50 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
02 septembre 2017

Eglise de Brénod

Elle est mentionné dès1120.En 1134 un curé du nom de  Raymetin officie dans l'église. En 1146 le pape Eugène III confirme l’église au monastère de Nantua.La dîme de la paroisse revenait au prieur de Nantua, sauf la sixième partie qui revenait au curé. lequel percevait la moitié des offrandes faites à l'église selon un acte de 1209 selon Guigue. En 1467, consécration du maître autel Selon Guichenon Consécration en 1509 : archives de Châteauneuf Au XVIIè siècle, lors des visites épiscopales on dénombre 5 chapelles :... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 18:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 août 2017

Corcelles et son Eglise

Sa construction première remonte au XIIème, un document de 1198 de Renaud du Forez, donne au prieur de Nantua le droit sur cette’église. En 1248, l'église est réparéepar les chartreux de Meyriat, contre une cession de certains cantons dont jouissaient les habitants Saint Martin est le patron de la paroisse. Probablement en mauvais état, elle est totalement rénovée au  XIVème siècle Puis un nouveau remaniement a lieu de 1576à 1616 Une Clé de voûte porte une croix de Savoie, le village de Corcelles a été historiquement... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 août 2017

Les hommes de la forêt

L’OFFICE NATIONAL DES FORETS EN UN CLIN D’OEIL. Etablissement public à caractère industriel et commercial crée en 1964, l’Office National desForêts mène son action dans le cadre d’un contrat pluriannuel d’objectifs et de performance avec l’Etat et la Fédération Nationale des Communes Forestières. Il assure la gestion durable  des forêts publiques françaises, soit près de 10 Mha de forêts et espaces boisés en France métropolitaine et dans les DOM. L’ONF, premier gestionnaire d’espaces naturels en France : -mobilise du bois... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]

06 août 2017

A la manière de Boileau, les embarras de Lones

A la manière de Boileau, les embarras de Lones. Le texte en rouge et de Boileau, le reste n'est que fantaisie. Tout conspire à la fois à troubler mon repos, Et je me plains ici du moindre de mes maux : Encor je bénirais la bonté souveraine, Si le ciel à ces maux avait borné ma peine ; Mais si, seul en mon lit, je peste avec raison, C'est encor pis vingt fois en quittant la maison ; Vingt voitures bientôt arrivant à la file Butent sur les interdits des panneaux de la ville.   Et partout les chauffeurs s’avèrent... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2017

Attention ! Pas touche

La fritillaire pintade; Attention : Pas touche ! Nous avons sur notre plateau une infinie variété de plantes et de fleurs, peut-être une des plus riches de nos contrées. En promenade en forêt, vous êtes tentés de ramasser de beaux bouquets de fleurs…. Sachez qu’il y en a qui sont interdites au ramassage : Revenons d’abord sur les « niais » pour ne pas dire autre chose qui ont détruit au printemps les  « sabots de Vénus » sur le territoire de Brénod. Cette fleur rare faisait l’admiration... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 juillet 2017

La nouvelle hydre de Lerne

La nouvelle hydre de Lerne… Si nous avons encore la patience de lire La Mythologie grecque, la Bible, la Torah et le Coran, nous trouvons tous les cas de figure de la vie des humains et de leurs sociétés , de leurs pensées ou croyance. C’est ainsi que l’on trouve dans la mythologie grecque l’histoire de l’hydre de Lerne : Le monstre, au corps de chien, avait de multiples têtes. Cinq ou neuf selon les uns, cent, selon d'autres. Parmi ces têtes l'une était immortelle. Quant aux autres têtes, chaque fois que l'on coupait l'une... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juin 2017

La vogue de Lompnes en 1935 et 2017

2017 : un dimanche 2 juillet sous la pluie et peu de chaleur, décidément la fête familiale a disparu. Peu d'ambiance, mais où sont les vogues d'antanIl y a plus de 80 ans la vogue de Lompnes battait son plein pour la saint Pierre...Les fours communaux étaient prêts pour cuire les bons gâteaux de pays, on en faisait pas moins de 15 à 20 par famille, et l'on cuisait chacun à son tour.Il n'en fallait pas moins pour les faire partager aux voisins et amis de passage...Nous faisions à l'époque un grand repas pour accueillir la famille... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]