30 août 2020

2020 : Annus horribilis *

Un coeur dans le ciel pour la planète 2020 : Annus horribilis * Nous avions eu quelques prémices les années précédentes, tremblements de terre, éruptions de volcans, sécheresse, maladie  des épicéas, pyrale du buis et pour les autres continents invasions de criquets sur les cultures, cyclones et tornades.... Cela commençait à ressembler aux 7 plaies d'Egypte dans la Bible. Et en 2020, la totale! Un coronavirus inconnu fait son apparition en Chine et rend fou la planète. S'il était de notre temps !" Ce bon La Fontaine... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 09:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 août 2020

L'étrange bénitier de l'église d'Evosges.

Le bénitier de l'église d'Evosges.L'église est déjà citée en 1191 dans une bulle du papeCélestin III, elle appartenait à l'abbaye de Saint Rambert.Dans le village d'Evosges  au XIVème siècle, Les archives de Dijon font état de la peste de 1350 qui anéantit 39 chefs de famille.Evosges possède une jolie petite église très bien entretenue et dans laquelle on peut remarquer un étonnant bénitier ou fonts baptismaux qui a été classé dans l'inventaire des monuments historiques le 4 Août 1975comme Bénitier en pierre, décoration style... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:51 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 août 2020

Un manuscrit de la Chartreuse de Meyriat au Vatican.

Un manuscrit de la Chartreuse de Meyriat au Vatican. Meyriat n’est plus que ruines, mais de nombreux visiteurs se rendent chaque dimanche sur les pas des moines, arpentant les chemins qui entourent l’ancienne abbaye Fondée en 1116 ? Quelques années plus tard, les pères Chartreux avaient déjà une belle bibliothèque. Ruinée à la révolution, un certain nombre de manuscrits avaient été distraits auparavant Un de ceux-ci est à la Bibliothèque du Vatican. Parmi les livres précieux légués par la Reine Christine de Suède qui mourut... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 juillet 2020

la saint Cochon

  Réminiscence d’un autre âge : La saint cochon !             A vrai dire, on l’aimait bien ce petit cochon, depuis le 15 mai, jour de la foire de Cormaranche. Il faisait partie de la maison.           Ce matin-là, le voisin avait attelé son cheval à la voiture astiquée de la veille et à l’aube, nous étions partis.            A cette époque, Cormaranche avait en plus... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 10:40 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2020

C'était la moisson!

C’ETAIT LA MOISSON……   C’est à partir de la mi-juillet que notre plateau se paraît de belles couleurs dorées. De petits rectangles jaunes incrustés dans la prairie transformaient celle-ci en une agréable mosaïque. C’était avant la venue des « rabistoqueurs » du patrimoine, avant le remembrement très positif bien sûr, mais laissant malgré tout planer certains regrets : Plus moyen de s’interpeller d’une parcelle à l’autre en piochant les pommes de terre, plus moyen de casser la croûte ensemble faucheurs ou... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 10:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juillet 2020

Visites pastorales, paroisse d'Hauteville.

Paroisse d’Hauteville :                                                 François de Sales Visites pastorales des évêques : ... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 10:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

30 juin 2020

Gentil coq'licot!

J’ai descendu dans mon jardin (bis) Pour y cueillir du romarin. Gentil coq’licot, Mesdames. Gentil coq’licot nouveau. Pour y cueillir du romarin (bis) J’n’en avais pas cueilli trois brins : Gentil coq’licot, Mesdames. Gentil coq’licot nouveau. J’n’en avais pas cueilli trois brins, (bis) Qu’un rossignol vint sur ma main : Gentil coq’licot, Mesdames. Gentil coq’licot nouveau. Qu’un rossignol vint sur ma main, (bis) Il me dit trois mots en latin : Gentil coq’licot, Mesdames. Gentil coq’licot nouveau. Il me dit trois... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:39 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
12 juin 2020

Muscat à la fleur de sureau...

Muscat à la fleur de sureau.En ce moment les haies du plateau sont pleines de fleurs de sureau, il faut en profiter pour faire un bon apérifif  de grand mère pour se remettre des ces jours de confinement. 20 grammes de fleurs de sureau20 grammes de coriandre300 g alcool 90°Faire macérer une semaineMélanger à 5 litres de vin blanc1 kg sucre semouleMacérer 3 semainesFiltrer. Laisser reposer quelques semaines...A déguster très frais
Posté par Louis Henri GUY à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 juin 2020

Ces plantes qui nous guérissent

CES PLANTES QUI NOUS GUERISSENT..   Depuis que les gouttes, les gélules, les pilules ont remplacé infusions ou décoctions, les plantes ont bien perdu de leur importance.   Au risque de se ridiculiser, qui oserait encore se soigner après avoir consulté « LA MEDECINE DES PAUVRES » livre de chevet du début du siècle passé. Personne n’avait fait des études de botanique mais chacun connaissait la plante capable de soulager son mal.  Les mots savants oubliés étaient remplacés par des noms régionaux fleurant... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mai 2020

Orsac à Hauteville-Lompnes histoire, les anciens se souviennent

La fondation de l'Orsac Tout a commencé par la volonté d'un homme René Sené, arrivé à Hauteville comme malade. Il s'installe à la pension "La Cascade". Pension La Cascade Il s'ennuie et cherche à rencontrer des jeunes poitrinaires comme on les appelait à l'époque. Toute cette jeunesse échange des idées et se demande pourquoi ne pas se rassembler en un lieu où elle pourrait vivre ensemble leur exil forcé dû à la maladie. Parmi ces jeunes, plusieurs sont pensionnaires de la villa Hélios, un petit sanatorium de 23 lits tenu par... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:10 - - Commentaires [5] - Permalien [#]