27 mai 2015

La Fresnaie, toute une histoire

La Fresnaie, évolution d'un vieil hôtel. L’hôtel « La Fresnaie » a été construit en 1920, tout au début de la période de croissance exponentielle que présenta la station d’Hauteville et Lompnes au lendemain de la première guerre mondiale. C’est par un commerçant précédemment installé à Hauteville que ce bâtiment vit le jour, il en assura la gestion, et son épouse en prit la direction. Dès l’origine, ils voulurent donner à cet établissement un caractère de confort et d’élégance relativement marqué. Comme plusieurs... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 19:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]

19 mai 2015

La saison des narcisses.

Le temps des narcisses. Je n’ai jamais compris pourquoi les vieux de notre pays nommaient les narcisses sous le nom de « jeannettes ». Au mois de Mai ou début Juin, dès que les champs de la Léchère, des Ollières et des bords de l’Albarine se constellaient d’étoiles blanches au cœur rouge et que les soirées s’embaumaient de l’odeur capiteuse et entêtante des narcisses, ma grand-mère emmenait mes cinq ans à la cueillette des « jeannettes » et des clochettes violettes ou blanches, ce qui était plus rare. Nous... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:00 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
14 mai 2015

8 mai 1945, souvenirs d'un enfant!

Je me souviens ! En 1938, la jeunesse hautevilloise était joyeuse, hélas, la guerre n'était pas loin! Enterrement de vie de garçon 1938 8 mai 1945, j’avais 8 ans ! Enfant, je venais de passer les heures sombres du début de ma vie. le jour du 8 mai 1945 De 1943 à fin 1944, Qu’ai-je retenu comme souvenir, la peur des allemands bien sûr. Quelques flashes me reviennent en mémoire. Les ennemis d’alors dans la cour de l’école ou à la mairie de Lompnes…la cavalerie dans notre cour, et le ramassage du crottin de leurs... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 00:37 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 mai 2015

La fromagerie d'Aranc

La fromagerie d’Aranc récompensée au Salon de l’Agriculture.   Ce fait deviendrait-il une habitude !  Pour la deuxième année consécutive « Joël Pelletier et son équipe » est primé lors du Concours national Agricole. Cette année, une médaille d’or pour les fromages blancs et une de bronze pour les yaourts aux fruits. Une réunion amicale était organisée  pour fêter ces récompenses. Monsieur Daniel Mathieu accueilla les participants, très fier de cette fromagerie qui honore son village. Puis vint le... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 17:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2015

Ecoles de Lompnes

  Dans la série Ecole de Lompnes, reconnaissez vos arrière grands mères, grands mères ou mères. Ecole des filles 1917/1920 Rangée Haute :Mme Matra/Fernande Dassin/Yvonne Bourgeon/Leroy/Adeline Scotton/Germaine Lyaudet/Suzanne Dassin/Marie Maclet/Marguerite Hugon/Berthe Hugon Deuxième rang :Caroline Guy/Alice Dru/Yvonne X/Charlotte Regnier/Marguerite Niogret/Marthe Dassin/Aimée Niogret Troisième rang :Marcelle Lyaudet/M.L. Dassin/Paulette Guy/Juliette Maclet/Andrée Billard/X/Leroy/Marcelle Favre/Nénette... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 23:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :
20 avril 2015

Le temps des morilles!

Péché de gourmandise : vous avez les truffes, nous avons les morilles ! Les provençaux, les Périgourdins  et les habitants du bas Bugey sont très fiers de récolter les truffes, les belles Tuber mélanosporum , les meilleures selon eux et les vendre sur les marchés spécialisés à un prix qui dépasse les taux d’inflation pour atteindre bientôt le prix du « jaunet », vous savez ce petit Louis ou Napoléon de 20 francs en or. Nous aimons  le fumet qui émane des pâtés truffés, des tournedos grillés... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 00:10 - - Commentaires [2] - Permalien [#]

17 avril 2015

Hauteville Lompnes et le temps des occasions manquées.

Quand on s’endort en morte saison, c’est le temps des occasions manquées ! Se mettre à l'abri et regarder le temps qui passe   En cinquante ans la situation économique et commerciale de notre plateau s’est considérablement dégradée. Il suffit de regarder le film réalisé par l’Union Commerciale, et l’on peut mesurer l’ampleur des disparitions des commerces au cours de cette période.   Pourquoi une telle désaffection ? Certes les conditions commerciales ont radicalement changées. Les départs en retraite, ont... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:47 - Commentaires [2] - Permalien [#]
02 avril 2015

Les enfants juifs de l'Espérance

En mémoire des enfants d'IZIEU Les enfants de l’Espérance (Hauteville 1939-1945)   par Georges LEVY     Cette contribution n’évoquera que quelques unes des familles d’accueil du plateau qui ont hébergé des enfants d’origine juive (sur les 230 juifs qui habitaient Hauteville pendant la 2° guerre mondiale). Les « enfants cachés » étudiés ici sont les suivants : Alexandre KACZERGINSKI Romain MARKOWICZ Yvette MINSKI Sylvain MARGULIES Monique MARKOWICZ André KOLSKI Bernard ERLINGER Victor... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:56 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
29 mars 2015

Gethsémani.

Jardin des oliviers par Philippe Joly Gethsémani.   Voici l’heure ! Voici l’heure où le jour s’en va. Voici l’heure entre chien et loup dans la tristesse de sa grisaille. Voici l’heure de l’angoisse et de la solitude, Voici l’heure de l’abandon et du lourd sommeil, Voici l’heure de nos déserts, sans Dieu, sans âme. Voici Gethsémani.   Jésus est accablé par la peur des douleurs et Pierre prostré, plombé par son fardeau d’Eglise. Jean, l’apôtre bien aimé, vit l’angoisse du Maître, Et André, Jacques,... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
20 mars 2015

C'est le jour du Printemps

A ceux qui sont nés il y a bien longtemps! « Que de beaux printemps l’allégresse Va s’éteindre en nos cœurs demain Et que la morose vieillesse Me guette au bord du chemin ! » C’est à une grande dame de notre pays, Delphine Arène que nous devons ce joli quatrain. Il y a près de quatre-vingt ans que je le garde en mémoire ignorant qu’un jour, il serait mon actualité, radotant dans une prose que j’aurais aimée plus brillante et que je dédie à ceux qui comptent leurs printemps en nombreuses dizaines. Et oui, nous... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]