12 juillet 2017

Attention ! Pas touche

La fritillaire pintade; Attention : Pas touche ! Nous avons sur notre plateau une infinie variété de plantes et de fleurs, peut-être une des plus riches de nos contrées. En promenade en forêt, vous êtes tentés de ramasser de beaux bouquets de fleurs…. Sachez qu’il y en a qui sont interdites au ramassage : Revenons d’abord sur les « niais » pour ne pas dire autre chose qui ont détruit au printemps les  « sabots de Vénus » sur le territoire de Brénod. Cette fleur rare faisait l’admiration... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

02 juillet 2017

La nouvelle hydre de Lerne

La nouvelle hydre de Lerne… Si nous avons encore la patience de lire La Mythologie grecque, la Bible, la Torah et le Coran, nous trouvons tous les cas de figure de la vie des humains et de leurs sociétés , de leurs pensées ou croyance. C’est ainsi que l’on trouve dans la mythologie grecque l’histoire de l’hydre de Lerne : Le monstre, au corps de chien, avait de multiples têtes. Cinq ou neuf selon les uns, cent, selon d'autres. Parmi ces têtes l'une était immortelle. Quant aux autres têtes, chaque fois que l'on coupait l'une... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 11:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 juin 2017

La vogue de Lompnes en 1935 et 2017

2017 : un dimanche 2 juillet sous la pluie et peu de chaleur, décidément la fête familiale a disparu. Peu d'ambiance, mais où sont les vogues d'antanIl y a plus de 80 ans la vogue de Lompnes battait son plein pour la saint Pierre...Les fours communaux étaient prêts pour cuire les bons gâteaux de pays, on en faisait pas moins de 15 à 20 par famille, et l'on cuisait chacun à son tour.Il n'en fallait pas moins pour les faire partager aux voisins et amis de passage...Nous faisions à l'époque un grand repas pour accueillir la famille... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
07 juin 2017

De ferme en ferme sur le plateau et la Combe du Val

La jolie chèvre de monsieur Seguin De ferme en ferme. Les beaux jours des 29 et 30 avril 2017 Quelle belle journée, nous avons vécu : Un soleil radieux qui faisait oublier la neige tombée la veille, une foule familiale, grands parents, parents et petits enfants se pressaient dans les fermes inscrites pour découvrir selon la pub le « meilleur de nos territoires et pour s’émouvoir devant vaches, veaux, chèvres et chevreaux, brebis et agneaux, tout pour apporter un parfum d’enfance aux plus âgés et des peluches vivantes ... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 19:56 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juin 2017

Insolite : La ronde paysanne en 1891

Ce cliché de 1891 a-t-il été pris le jour de la saint Jean, peut-être.En tout cas cela donne une idée d'Hauteville à l'époque, la forêt est rare sur les crêtes. On peut repérer l'Eglise et la cure.
Posté par Louis Henri GUY à 15:50 - Commentaires [0] - Permalien [#]
22 mai 2017

Malborough s'en va't-en guerre!

Marlborough s'en va-t-en guerre Ne sait quand reviendra Il reviendra-z-à Pâques Mironton, mironton, mirontaine Il reviendra-z-à Pâques Ou à la Trinité » Cette comptine de notre enfance était insouciante, elle était chantée dans bien des pays d’Europe, pour les Espagnols le mironton…était remplacé par Que Dolor, Que Dolor, Que peina ! Pour le présent cette traduction est meilleure. Le temps est passé…. Mais les « Marlborough » du monde entier s’en donnent à cœur joie en ce moment. Il y en a bientôt un... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

11 mai 2017

La fin des tavaillons....

Savez vous ce que c'est qu'un tavaillon?C'est ainsi que l'on nommait ici, les petites lames de bois faites en méléze, pour la dureté du bois, ou chez nous en sapins.Le nom dans la langue française est tavillon, cemot existait au XIIIème siècle dans le Valais Suisse.Ces lames très fines étaient apposées sur les façades sud des bâtisses pour les protéger des pluies violentes venant du sud et elles avaient un pouvoir protecteur contre le froid en hiver.Au Canada, on habille encore ainsi les maisons en Gaspésie Ces revêtements... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 11:21 - Commentaires [0] - Permalien [#]
02 mai 2017

La saga des Hugon de La Maladière

Tous Cousins ! Dans cet ilot de maisons de Lompnes ont vécu les descendants de Adolphe Joseph, Prosper Joseph et Jean Honoré Hugon Les Hugon de la Maladière…. Le nom Hugon est répandu à Lompnes depuis des générations. On le trouve mentionné dans les comptes de la châtellenie de Lompnes depuis le 14 ème siècle. Les recherches généalogiques entreprises donnent le plus ancien des Hugon comme étant Eloy 1600-1668. Il est probablement l’ancêtre de tous les Hugon actuels. En tous cas, il est l’ancêtre des Hugon dits de la maladière. ... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 17:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 avril 2017

Les sapins de Pierre Dupont 1821 -1870

Les Sapins . Voici le texte de la chanson. J’allais cueillir des fleurs dans la vallée Insouciant comme un papillon bleu À l’âge où l’âme à peine révélée Se cherche encore et ne sait rien de Dieu Je composais avec amour ma gerbe Quand, au détour du coteau, l’aspect noir De sapins verts couvrant un sol sans herbe Me fit prier ainsi sans le savoir {Refrain:} Dieu d’harmonie et de beauté Par qui le sapin fut planté Par qui la bruyère est bénie J’adore ton génie Dans sa simplicité Le sapin brave et l’hiver et l’orage Chaque... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:34 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
27 avril 2017

Henriette d'Angeville, Muse de poête

Poème dédié à Mademoiselle Henriette d’Angeville sur son ascension au Mont-Blanc. Par Jean Baptiste Antoine Aimé de Pongerville de l’Académie française.   La terre, jeune encor, centre de feux brûlants, En liquides brasiers les vomit de ses flancs Ces rochers, vastes monts, que ses efforts soulèvent, Par le temps entassés, ils se dressent, s’élèvent, Et semblent envahir, géants audacieux, L’intervalle infini de notre globe aux Cieux.   De leur sublime horreur vous repaissez vos yeux ? Ni des rocs suspendus... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:54 - - Commentaires [0] - Permalien [#]