P1000451

La croix de Nantuy.

Au centre du hameau de Nantuy, une croix avec un texte gravé dans la pierre.

P1000452

On pouvait lire dans la plaque rectangulaire :

Je fus faicte et mise en ce lieu en 1594

A l’honneur de Dieu et de Notre Dame de Piac

De Môsr St Claude et Sainte Marg

Qui prient Dieu qui nous ait en pitié

Vous qui pour en passez

Priez Dieu pour les trépasséz

Que Dieu leur veuille pardonner

En disant Requiescant in pace. Amen

Et qui Pater Nr Ave Maria dira

De pardon 40 jors gaignera.

Cette inscription énigmatique en très mauvais état peut se traduire ainsi :

La première partie rend grâce à Dieu et les saints Claude et Marguerite, pour lesquels nos aïeux avaient une ferveur particulière. Dans l’ancienne église d’Hauteville, il existait une chapelle Saint Claude  sous la présentation des Guy  et une chapelle de Notre Dame de la Pitié servie par messire Claude Hugon.

  Ce qui explique la mention Notre Dame de Piac, ce dernier mot est l’abréviation de Piaculo mot latin qui signifie pitié.

Le Môsr signifie Monseigneur Saint Claude, il était courant en 1594 de donner aux saints le titre honorifique de Monseigneur.

La dernière partie du message est une prière pour les morts, il faut se souvenir qu’Hauteville possédait une confrérie de la Bonne mort qui à cette date était en plein essor.

Qui récitait le Pater Noster, et l’Ave Maria gagnait 40 jours d’indulgences pour atteindre le paradis.

Il est fort probable que les pieux époux qui firent ériger cette croix pouvaient se prénommer Claude et Marguerite.

Un deuxième texte dans la pierre du haut, relate la destruction au moment de la révolution, et sa restauration par un Galley en 1820

"Je fus détruite en 1794 par l’effet de la révolution et rétablie par le soin de JC Galley en 1820"

P1000453

Le document qui a servi pour ce message date de plus de 60 ans

P1000450