23 janvier 2016

Les Belles rencontres : Un soir aux "Mathurins"

    Les belles rencontres : Un soir aux « Mathurins » Une soirée en présence d’Edmonde Charles Roux et Gaston Defferre, cela ne s'oublie pas! Je me rendais souvent à Paris pour mon travail. Or un soir, je fus invité par André Vucher de Lacoux, qui devait être si ma mémoire est bonne, administrateur de l’Espace Massilia, un bon théâtre de Marseille. Ce théâtre avait programmé Le partage de Midi de Paul Claudel, son succès fut tel que la pièce fut montée le 8 mai 1986 sous la direction d’ Andonis... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

14 janvier 2016

Une statue qui joue "l'Arlésienne"!

Une statue pour le Comte Adolphe d’Angeville ! Nous étions le 15 septembre 1878, une proposition est faite à l’ensemble des communes du Plateau, pour ériger une statue en bronze à Adolphe d’Angeville pour le remercier et honorer sa mémoire. « Tous les habitants des montagnes du haut Bugey doivent éprouver le besoin et l’envie de lui témoigner leur reconnaissance en vue du bien être qu’ils éprouvent soit pour la facilité des communication individuelles, soit pour la facilité des transports  qui ont donné au commerce... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 18:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 janvier 2016

Les révolutionnaires d'Hauteville-Lompnes

Les Révolutionnaires d’Hauteville-Lompnes. Beaucoup d’entre eux ont signé le cahier de doléances à présenter à l’assemblée Nationale. Le cahier de doléances d’Hauteville est un des rares en France à avoir représenter les trois pouvoirs, Noblesse, Clergé et Tiers Etat. Nous ne retiendrons ici que les noms de famille encore existants. Billiard Alexis, né en 1760 à Hauteville, laboureur, signataire du cahier de doléances du tiers état le 13 mars 1789. Membre de la société populaire d’Hauteville du 10 messidor an II au 10 frimaire an... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 11:25 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 décembre 2015

Un réveillon de Noël réjouissant

  Cette histoire est tirée du livre de Marius Guy, au fil des jours. UN REVEILLON EXPLOSIF !   Deux petits ruisseaux qui dégringolent la montagne : l’un de Mazières, l’autre de Planachat, deux petits ruisseaux qui se marient avant de plonger dans le trou de la marmite où ils perdent leurs noms et deviennent « LA MELOGNE » ; une jolie petite rivière placée là pour séparer Hauteville  de Cormaranche et donner vie pendant des siècles à de nombreux moulins et scieries avant d’aller sauter dans... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 11:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 décembre 2015

Joyeux Noël 2015

Il n'était que trois, sculpture paroisse Saint Vincent de Paul, Canada Ce jour-là, il n’était que trois. Un couple comme les autres avec un enfant. Depuis ce temps, des milliards de couples avec un enfant ont peuplé la terre. Mais cette famille dont on parle encore 2015 ou 2020 ans après selon les savants ont laissé une trace indélébile. Elle s’appelait Marie, Il s’appelait Joseph et l’enfant s’appelait Jésus. L’enfant en question est mort très jeune, mais il a incendié le monde. Il n’avait pas de ces instruments de mort... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:41 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 décembre 2015

Un prêtre de Champdor à Saint Paul du Minnesota

Lieu de naissance de Joseph Guillot, le quartier du Tonkin à Champdor   De Champdor à Saint Paul du Minnesota, il n’y a qu’un pas ! Encore fallait-il  le faire, c’est la démarche de Joseph Guillot, enfant de Champdor.. Joseph Guillot naquit à Champdor le 7 février 1855, il était fils de Jean-Baptiste Guillot et de Marie-Rosalie Levrat. Il était l’avant dernier d’une famille qui comptait déjà six filles et deux garçons. Joseph avait quatre ans et demi lorsqu’il accompagna à Ars sa tante Victorine Levrat, épouse... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

17 décembre 2015

Les quatre temps pour l'année 2016

Les tilleuls de la terrasse du château d'Angeville le 16 décembre à 16 heures   Les Quatre temps pour 2016 Les jours des quatre temps du mois de Décembre qui détermineront le temps des premiers mois du trimestre 2016 sont : Les 16, 18 et 19 décembre, ce sont les jours des quatre temps de la période d’Hiver, ce sont dans le calendrier liturgique les quatre temps de l’Avent. Carte météo du premier jour des quatre temps de l'Avent le 16 décembre 2015 Le 16 décembre le temps était ensoleillé et doux, si vous croyez à... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:30 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
16 décembre 2015

Les glorieuses de Bresses, première étape 2015 : Montrevel en Bresse

  Les glorieuses de Bresse ! Qu’est-ce que les Glorieuses ? Une institution Bressanne remontant à 1862, c’est dire toute l'ancienneté vénérable de cette tradition. La confrérie des « Poulardiers de Bresse » lui apporte en plus toute une solennité. Et il n'est pas rare de rencontrer une Bressane en costume traditionnel. Depuis plus d'un siècle, les éleveurs de volaille de Bresse, seule AOC en la matière en France, présentent et vendent leurs plus beaux chapons et autres volailles fines lors des... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
14 décembre 2015

Femmes de la campagne au début du vingtième siècle

Les mères de chez nous.   « Les vieilles de notre pays n’étaient pas des vieilles moroses » comme dit une vieille chanson.   Dans chaque ménage, il y avait non seulement les grands-mères mais bien sûr nos mères. Dès la pique du jour, leur travail commençait. Chaque famille était à ce moment là plus nombreuse qu’actuellement et la charge familiale de la maman était souvent assez écrasante.  Au petit matin, il fallait allumer le feu, préparer le café ou faire réchauffer la soupe de la veille pour le patron... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:22 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
09 décembre 2015

D'Hauteville à La Ferté Loupière, un voyage au 19 ème siècle

    L’extravagant voyage de François Joseph Guy La Violette à la Ferté Loupière. Il était né le 8/5/1812, il ne savait pas qu’un jour ce serait l’anniversaire de la fin de la guerre 1939-1945, mais il y avait déjà en lui un esprit de liberté. Ses parents étaient morts  du typhus. A 17/18 ans, enfant mineur, il dû prendre en main sa destinée. Il habitait dans la rue des violettes d’où les Guy tenaient leur nom, c’était un menuisier charpentier épris de liberté. sous le château d'Angeville, la maison des Guy La... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:44 - - Commentaires [0] - Permalien [#]