12 juin 2020

Muscat à la fleur de sureau...

Muscat à la fleur de sureau.En ce moment les haies du plateau sont pleines de fleurs de sureau, il faut en profiter pour faire un bon apérifif  de grand mère pour se remettre des ces jours de confinement. 20 grammes de fleurs de sureau20 grammes de coriandre300 g alcool 90°Faire macérer une semaineMélanger à 5 litres de vin blanc1 kg sucre semouleMacérer 3 semainesFiltrer. Laisser reposer quelques semaines...A déguster très frais
Posté par Louis Henri GUY à 16:16 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

10 juin 2020

Ces plantes qui nous guérissent

CES PLANTES QUI NOUS GUERISSENT..   Depuis que les gouttes, les gélules, les pilules ont remplacé infusions ou décoctions, les plantes ont bien perdu de leur importance.   Au risque de se ridiculiser, qui oserait encore se soigner après avoir consulté « LA MEDECINE DES PAUVRES » livre de chevet du début du siècle passé. Personne n’avait fait des études de botanique mais chacun connaissait la plante capable de soulager son mal.  Les mots savants oubliés étaient remplacés par des noms régionaux fleurant... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:42 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
19 mai 2020

Orsac à Hauteville-Lompnes histoire, les anciens se souviennent

La fondation de l'Orsac Tout a commencé par la volonté d'un homme René Sené, arrivé à Hauteville comme malade. Il s'installe à la pension "La Cascade". Pension La Cascade Il s'ennuie et cherche à rencontrer des jeunes poitrinaires comme on les appelait à l'époque. Toute cette jeunesse échange des idées et se demande pourquoi ne pas se rassembler en un lieu où elle pourrait vivre ensemble leur exil forcé dû à la maladie. Parmi ces jeunes, plusieurs sont pensionnaires de la villa Hélios, un petit sanatorium de 23 lits tenu par... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:10 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
14 mai 2020

Joseph Viallaz, maire d'Hauteville résistant

Joseph Viallaz Né le 27 avril 1886 à Saint-Rambert-en-Bugey (Ain), ouvrier d’usine et découpeur sur métaux. Joseph Viallaz était le fils de Marie Eugénie Coudière, ouvrière en soie. Il fut reconnu et légitimé par le mariage de sa mère avec François Marie Auguste Viallaz le 2 juin 1887. Il se maria le 12 mai 1913 à Lyon Ve arr. avec Lina Joséphine Goffaux, cuisinière. Il était domicilié à Oyonnax (Ain) où il exerçait le métier d’d’ouvrier d’usine puis après son mariage à Villeurbanne (Rhône), où il fut découpeur... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:20 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
13 mai 2020

Hommes de guerre à Lompnes au Moyen Age

Le châtelain de Lompnes fut parfois chargé par le comte de Savoie de surveiller ce qui se passait dans les environs. Une lettre datée du 15 janvier 1293 par Amédée V au châtelain de Lompnes lui enjoint de faire la police dans le secteur. Plusieurs expéditions ont été organisées pour régler des différends, en voici quelques unes : En 1304, Une bande de gens de Lompnes est conduite à Châtillon de Michaille pour assiéger la bastille que le dauphin avait construite sur des terres appartenant à l’abbaye de Saint Claude ; ils... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 10:21 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
10 mai 2020

A chaque maladie mortelle, son thérapeute.

Le docteur Gerson Article paru à Hauteville sur le journal local en 1931. Guérison de la tuberculose par un régime alimentaire. Le Docteur Gerson de Bielefeld, croit pouvoir guérir, dans certain cas, la tuberculose au moyen d’un régime rigoureux. Il a obtenu parait-il des résultats intéressants, dans des cas de lupus et tuberculose osseuse. Le Docteur Gerson proscrit le sel de l’alimentation et tout ce qui est salé (jambon, conserves, etc…) Les aliments permis ou recommandés sont le lait, le fromage, les fuits crus, les... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 11:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

08 mai 2020

autres temps, même moeurs 2 belley confiné

Posté par Louis Henri GUY à 12:06 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 mai 2020

Autres temps, même moeurs....

Cette lettre n'existe pas, je viens de vérifier sur la Pleiade,La lettre 962 est du 25 avril à Bussy Rabutin et la lettre 963 du 28 mai 1687.  Disons que l'auteur a fait un pastiche, ma foi, pas trop mal tourné!   Madame de Sévigné écrit à sa fille, Madame de Grignan le jeudi 30 Avril 1687   « Surtout ma chère enfant, ne venez point à Paris! Plus personne ne sort de peur de voir ce fléau s’abattre sur nous, il se propage comme un feu de bois sec. Le roi et Mazarin nous confinent tous dans nos appartements.... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 15:35 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 mai 2020

Les vaches folles oubliées?

1996 : les vaches deviennent folles ! 1993 : peste porcine… 2003 : grippe aviaire et j'en passe Un mal qui répand la terreur, Mal que le Ciel en sa fureur Inventa pour punir les crimes de la terre, La Peste (puisqu'il faut l'appeler par son nom) Capable d'enrichir en un jour l'Achéron, Faisait aux animaux la guerre. Ils ne mouraient pas tous, mais tous étaient frappés : On n'en voyait point d'occupés A chercher le soutien d'une mourante vie ; Nul mets n'excitait leur envie ; Ni Loups ni Renards n'épiaient La... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 11:23 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
28 avril 2020

Amis des animaux, cette histoire n'est pas pour vous!

Amis des animaux s’abstenir ! Cette histoire n’est pas pour vous !                      Nous étions en 1900, dans le château provincial d’Angeville, le comte et la comtesses menaient une vie plutôt bourgeoise. Le personnel était réduit à 3 ou 4 personnes, dont un homme à tout faire menuisier de son état, Joseph Eugène dit "Bourguignon!"et Sidonie cuisinière et femme de chambre. La comtesse avait un petit chien dont... [Lire la suite]
Posté par Louis Henri GUY à 16:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]